― Christopher Lyzcen / Shutterstock.com

Il y a quelques mois, Tesla ajoutait des jeux vidéo jouables via le tableau de bord central de ses véhicules autonomes. Certains de ces jeux peuvent être lancés lorsque la voiture roule. Selon un billet du New York Times, de nombreux conducteurs joueraient à ces jeux en conduisant alors qu’ils sont normalement conçus pour le passager.

Une pratique dangereuse

Tesla autorise désormais les conducteurs à jouer à des jeux vidéo tout en conduisant… Une pratique dangereuse qui interroge étant donné que la conduite autonome nécessite pleinement l’attention du conducteur, et ce, à chaque instant.

Quatre jeux sont jouables depuis le tableau de bord central lorsque les véhicules de la marque Tesla roulent, dont Solitaire, Sky Force Reloaded et The Battle of Polytopia : Moonrise. Si ces titres sont destinés au passager, ils peuvent très bien être lancés par le conducteur. Le lancement de Tesla Arcade nécessite notamment la validation du passager. Cependant, le conducteur peut très bien se faire passer pour un passager et jouer pendant que la voiture roule.

Cela inquiète particulièrement la NHTSA, l’agence fédérale chargée de la sécurité routière aux États-Unis. Cette dernière souligne que 8,7 % des accidents mortels sont liés au manque d’attention des conducteurs.

Tesla dans le viseur de la sécurité routière américaine

« Nous sommes conscients des préoccupations des conducteurs et nous discutons de cette fonctionnalité avec le fabricant. La loi sur la sécurité des véhicules interdit aux constructeurs de vendre des véhicules dont les défauts de conception présentent des risques déraisonnables pour la sécurité », a déclaré l’agence, après qu’un conducteur Tesla a signalé cette pratique dangereuse.

Elle demande également aux constructeurs automobiles d’éviter de proposer des dispositifs embarqués permettant au conducteur d’effectuer des tâches secondaires qui sont susceptibles de le distraire pendant la conduite. Elle précise qu’il existe « une méthode de test pour évaluer si une tâche interfère avec l’attention du conducteur, la rendant impropre à être effectuée par un conducteur pendant la conduite ».

Si jamais une tâche ne répond pas aux critères d’acceptation, la NHTSA recommande qu’elle soit rendue inaccessible et ne puisse pas être exécutée par le conducteur lorsqu’il est au volant. Pour l’instant, Tesla n’a fait aucune annonce publique concernant cette affaire.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de