— © Tesla

À l’occasion de l’évènement AI Day, Elon Musk a annoncé que son entreprise travaillait sur un robot humanoïde autonome, reprenant certaines des technologies embarquées par les véhicules de la firme.

Un robot doté d’une intelligence artificielle

Le TeslaBot mesurera 1,73 mètre pour un poids de 57 kilos et pourra se déplacer à une vitesse maximale de 8 km/h. Son corps sera pourvu de 40 actionneurs électromécaniques, 8 caméras et son visage doté d’un écran. Capable de transporter des charges allant jusqu’à 20 kilos, celui-ci profitera d’un système de navigation similaire à celui des véhicules autonomes de la marque, qui lui permettra d’évoluer efficacement das notre monde. Un premier prototype sera présenté l’année prochaine.

Visant à remplacer les humains dans toutes les tâches jugées « dangereuses, répétitives et ennuyeuses », de telles machines pourront être déployées sur les chaînes de production et également porter nos courses ou nos bagages. « L’automatisation fera du travail physique un choix à l’avenir, ce qui aura de profondes répercussions sur l’économie et nécessitera la mise en place d’un revenu de base universel », a estimé Musk.

Ayant suggéré plus tôt dans sa présentation que l’intelligence générale artificielle, des IA hypothétiques capables d’accomplir n’importe quelle tâche, était la plus grande menace à laquelle nous faisions actuellement face, celui-ci a souligné que le robot serait « assez faible et lent pour que la plupart des humains puissent le maîtriser ou fuir si nécessaire ».

— © Tesla

« Nous sommes sans doute la plus grande entreprise de robotique au monde »

Le PDG de Tesla a déclaré qu’une grande partie de la technologie embarquée par les voitures électriques autonomes de la firme pouvait être exploitée pour créer des robots humanoïdes. « Nous sommes sans doute la plus grande entreprise de robotique au monde, étant donné que nos véhicules s’apparentent à des robots semi-sensibles sur roues », a-t-il déclaré. « Et nous sommes également très bons en matière de capteurs, de batteries et d’actionneurs. »

Une puce informatique personnalisée et optimisée pour l’IA a également été annoncée. Baptisée D1, celle-ci équipera « Dojo », futur superordinateur destiné à traiter de grandes quantités de données provenant des caméras et des capteurs des voitures Tesla et à former les réseaux neuronaux sous-tendant la technologie de conduite autonome exploitée par la firme. Ces améliorations et mises à jour pourront ensuite être téléchargées par les véhicules du monde entier.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de