— stefanphotozemun / Shutterstock.com

La solitude est un problème de plus en plus récurrent dans notre société moderne, et ce problème a encore empiré au cours de la pandémie de Covid-19. Des chercheurs ont essayé de quantifier l’étendue de la solitude dans notre société contemporaine à travers 113 pays différents, et les résultats sont loin d’être réjouissants.

Une prévalence plus élevée que ce que l’on croyait

Il y a maintenant plus de 7,8 milliards d’humains sur Terre, et ces derniers sont de plus en plus connectés les uns aux autres grâce à la mondialisation, et notamment aux nouvelles technologies de communication. Pourtant, paradoxalement, les gens n’ont jamais autant souffert de la solitude, et ce problème a pris des proportions encore plus importantes avec la pandémie de Covid-19. Face à ce problème croissant, des scientifiques ont décidé de mener une étude pour évaluer quantitativement l’étendue de la solitude dans la société moderne.

« C’est une croyance communément admise qu’environ 1 personne sur 12 souffre de solitude à un niveau pouvant entraîner de graves problèmes de santé, cependant, la source de ces données n’est pas claire et les chercheurs n’ont jamais établi à quel point la solitude est répandue à l’échelle mondiale. C’est pourquoi nous étions intéressés à mener l’examen », a notamment expliqué Melody Ding, coauteure de l’étude, dans un communiqué. La principale conclusion de l’étude – dont les résultats ont été publiés dans la revue BMJ – étant que la solitude est une expérience commune partout dans le monde.

« Nous avons découvert que la solitude à un niveau problématique est une expérience commune à l’échelle mondiale », ont en effet conclu les chercheurs. Quoi qu’il en soit, une certaine disparité a tout de même pu être observée en fonction de chaque région, mais aussi en fonction des tranches d’âge. Il a notamment été remarqué que le sentiment de solitude était plus important pour les personnes âgées de plus de 60 ans, avec une prévalence moyenne de 11,6 %. Chez les adolescents, cela variait entre 9 % et 14,4 % d’une région à une autre.

— fizkes / Shutterstock.com

Un problème qui peut conduire à la dépression et au suicide

Au niveau européen, les populations des pays d’Europe de l’Est avaient plus tendance à ressentir de la solitude, tandis que celles d’Europe de Nord (notamment la Scandinavie) sont celles qui s’en sortent le mieux. En ce qui concerne la France, le bilan n’est pas très réjouissant, a rapporté Numerama. En effet, la prévalence de la solitude dans le pays figure parmi les plus élevées en France, avec un pourcentage de 8,2 % chez les jeunes adultes, 8,8 % chez les adultes et 11 à 15 % chez les seniors.

Pour obtenir ces chiffres, les chercheurs ont parcouru les bases de données de recherche de 57 études observationnelles faisant état d’estimations nationales de la solitude dans 113 pays ou territoires au cours de la période 2000-2019. Les données concernaient les adolescents (12-17 ans) dans 77 pays ou territoires, les jeunes adultes (18-29 ans) dans 30 pays, les adultes d’âge moyen (30-59 ans) dans 32 pays et les adultes plus âgés (60 ans ou plus) dans 40 pays. La couverture des données était nettement plus élevée dans les pays à haut revenu que dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Enfin, face aux résultats de leur étude, les chercheurs recommandent que des mesures soient prises par les autorités sanitaires et gouvernementales pour lutter contre la solitude. Ils ont expliqué que ces mesures étaient nécessaires, car une aggravation de la solitude peut causer des problèmes plus graves, comme la dépression, la consommation abusive d’alcool et de drogues, et le comportement suicidaire.

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Chantal SYVERSON
Chantal SYVERSON
7 mois

Quelles mesures et comment ? Que les chercheurs cherchent. Y aurait il parmi eux des médecins de l’âme ? Oh dieux, quelle pitié ! Lorsque l’on lit cet article, on est encore plus seul, car l’issue de l’abandon des êtres par les êtres se nomme la mort. Dans ce monde… Lire la suite »

Callicarpa
Callicarpa
7 mois

Beaucoup s’imaginent qu’ils resteront toujours entourés. En fait, ils sont entourés par intérêt et c’est réciproque, donc chacun y trouve son compte. Et puis un jour l’intérêt n’existe plus, ils sont entrés dans l’âge où seuls les vrais amis sont encore là, enfin ceux qui sont encore là et c’est… Lire la suite »