— Matt Deakin / Shutterstock.com

Il s’agit d’une grande première pour le pays des kangourous. Deux sites aborigènes ont été découverts sous la mer en Australie-Occidentale, à l’ouest du pays. Selon les premières estimations, il s’agirait de l’un des foyers de la population aborigène les plus anciens.

Une première historique pour l’Australie

Le 1er juillet, dans un article de la revue scientifique Plos One, une équipe d’archéologues internationale a révélé avoir découvert deux sites préhistoriques sous-marins. Une grande première en Australie. Situés dans l’archipel Dampier dans l’ouest du pays, à 1500 km au nord de Perth, les sites sont engloutis sous la mer depuis près de 7000 ans voire plus, selon Jonathan Benjamin, l’un des archéologues et auteur de l’étude.

Lors de ces découvertes inédites, 300 artefacts de pierre ont été repêchés. À 2,5 mètres de profondeur, ce sont mortiers, couteaux et haches qui ont été rapportés à la surface par les plongeurs-archéologues, complètement intacts. « Nous avons été surpris de constater que la plupart de ces objets restaient encore très tranchants, alors que nous pensions que la mer aurait fait son travail, commente Jonathan Benjamin. Même avec les marées, ils n’ont pas bougé, ils sont restés dans une chaîne stable posés au fond de l’eau. »

Un état de conservation qui étonne les archéologues, tout comme leur localisation. Situés à quelque 160 mètres des côtes et 2,5 mètres de profondeur, on s’étonne qu’aucun plongeur aguerri ne les ait trouvés plus tôt. Une raison que Jonathan Benjamin explique sans surprise : « Pour un plongeur sportif qui n’est pas familier de ce genre d’artefacts, il est difficile de les différencier de simple cailloux », ajoutant par ailleurs que leur trouvaille repose sur « une grille de lecture différente de la discipline en Australie ».

Une datation difficile à établir

Malgré ces découvertes, une question subsiste, celle de dater ces sites préhistoriques. Si le carbone 14 a permis de dater des coquilles de mollusques présentes avec les artefacts entre 6000 et 7000 ans, la tâche s’avère bien plus compliquée pour les sites. Leur datation exacte étant difficile à établir, les archéologues ont estimé le minimum à 7000 ans. « […] nous avons estimé avec des géologues que la plage désormais sous l’eau (celle qu’ont peuplée ces anciens Hommes) s’était formée il y a 125 000 ans environ », raconte notre spécialiste. Tout en ajoutant l’idée que « ces individus pourraient très bien avoir taillé ces pierres il y a 60 000 ans ». 

Un mystère difficile à résoudre alors que l’on sait que les premiers humains ayant peuplé ce qui deviendra l’Australie sont arrivés il y a 65 000 ans. Comme le rapporte l’article de Plos One, ces premiers habitants vivaient principalement au bord des côtes, les activités de la pêche leur permettant de subsister à leurs besoins au quotidien. À cette époque, le niveau des mers était beaucoup moins élevé qu’il ne l’est aujourd’hui. 

Après avoir été engloutis par les mers, ces sites aborigènes découverts viennent s’ajouter au patrimoine culturel des premiers humains d’Australie. 

Vous réjouissez-vous de cette découverte ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de