11 marques de l’évolution sur le corps humain

11 marques de l’évolution sur le corps humain

L’évolution est un phénomène universel qui permet aux êtres vivants de s’adapter à leur environnement. Chez l’Homme, tout particulièrement, certaines caractéristiques témoignent de la sélection naturelle. En effet, certaines fonctions et certaines parties du corps humain demeurent sous une forme telle que l’on peut observer les progrès de l’évolution. 

 

LES DENTS DE SAGESSE

Les dents de sagesse

En théorie, les dents de sagesse étaient censées aider les hommes d’un autre temps à manger vite, surtout des plantes à l’état brut et en grande quantité pour qu’ils aient autant d’apport nutritif que nécessaire. La mastication était une étape d’autant plus essentielle que la digestion des sucres des plantes (cellulose) n’est pas possible chez l’Homme. Aujourd’hui, le régime humain est différent, les apports alimentaires sont moindres, il n’est plus indispensable de manger rapidement. L’évolution logique va donc vers la disparition des dents de sagesse, certaines personnes n’en développant même plus.

 

LE COCCYX

Le coccyx est le signe d'une queue via Depositphotos
Le coccyx est le signe d’une queue via Depositphotos

Vestige d’une queue humaine dont l’utilité paraît aujourd’hui dérisoire, le coccyx est cependant essentiel à la position assise, au support des muscles et au maintien de la position de l’anus.

 

L’APPENDICE

L'appendice

Aujourd’hui, l’appendice iléo-cæcal n’a pas d’utilité connue. Il est même souvent retiré lorsqu’il est infecté. La plupart des scientifiques sont d’accord avec la théorie de Darwin selon laquelle l’appendice aurait aidé au traitement de la cellulose par l’intestin, lorsque l’homme se nourrissait largement de plantes. Avec le changement de régime, il est devenu inutile, mais paradoxalement, un appendice plus large a été sélectionné au cours de l’évolution car moins prompt à être le lieu d’infections. Il n’est donc pas près de disparaître !

 

LE MUSCLE PLANTAIRE

muscle-plantaire
Le muscle plantaire est très utile aux singes via Depositphotos

Le muscle plantaire est un muscle qui permet d’attraper et de manipuler des objets avec les pieds. Les singes l’utilisent presque aussi bien que les muscles de leurs mains. Chez l’Homme, il est cependant si peu développé, qu’il ne sert pas à grand chose. Il est donc souvent utilisé en chirurgie pour la reconstruction d’autres tissus musculaires d’autres parties du corps. Il est si peu important que 9 % des humains naissent sans.

 

LA TROISIÈME PAUPIÈRE

La troisième paupière est notamment présente chez beaucoup d'animaux via Depositphotos
La troisième paupière est notamment présente chez beaucoup d’animaux via Depositphotos

La membrane nictitante est une troisième paupière transparente ou translucide que possèdent certains animaux comme les chats et les crocodiles. Comme les autres paupières, elle permet de protéger l’œil et de l’humidifier. Chez les amphibiens, reptiles et autres oiseaux plongeurs, elle recouvre l’œil lors de la plongée. Elle est cependant rare chez les mammifères comme nous, pour qui il ne reste plus qu’un vestige car notre environnement nous permet de vivre sans.

Les amis sont ceux qui vous forcent au bonheur.

— Denys Gagnon