Image d’illustration ― set / Shutterstock.com

Une sécheresse inédite touche actuellement l’Italie. A cette période de l’année, les eaux du fleuve Pô sont normalement très hautes. Mais cette année, leur niveau est au plus bas depuis 70 ans. En conséquence, des épaves qui sont restées immergées dans l’eau depuis de nombreuses années sont récemment réapparues.

Dans la région de la Lombardie, une barge de 48 mètres de long datant de la Seconde Guerre mondiale est désormais visible à la surface, alors que l’on pouvait uniquement apercevoir sa proue auparavant. « C’est la première fois que nous pouvons voir cette barge », a indiqué le cycliste amateur Raffaele Vezzali. Alessio Bonin, un habitant du village de Gualtieri, indique qu’il n’a jamais vu une telle sécheresse à cette période de l’année. Selon lui, la crue de la rivière inquiète habituellement les habitants de la région. Mais cette année, sa disparition fait l’objet de leurs tourmentes.

D’autres épaves sont apparues le long des rives du fleuve, dont un char allemand près de Mantoue et les ruines d’une ancienne cité médiévale du Piémont. Les autorités locales expliquent qu’aucune goutte de pluie n’est tombée dans le nord de l’Italie depuis plus de 110 jours. En outre, les chutes de neige ont diminué de 70 % et les températures au-dessus de la normale ont conduit à la fonte des plaques de neige et des glaciers.

Face à cette situation, plusieurs villes italiennes ont dû mettre en place le rationnement de l’eau courante. Le gouverneur indique que malgré le contrôle de la gestion de l’eau potable, l’Italie reste en état d’urgence très grave pour l’agriculture.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments