En Australie, à cause de la sécheresse intense qui envahit le pays, les espèces endémiques luttent pour survivre. La partie est du pays a été ravagée par des incendies de forêts, et l’insuffisance d’eau à cause du manque de pluie persiste. Les habitants de certaines villes se déplacent pour transporter de l’eau afin de nourrir leur famille alors que les kangourous, pour rester en vie doivent manger l’estomac et les intestins de leurs semblables…

Des millions de kangourous meurent affamés

L’insuffisance d’eau persiste depuis de nombreuses années dans certaines villes. Les récoltes sont grillées et les animaux ont du mal à survivre. Les conditions de vie des espèces endémiques qui sont connues pour leur résistance s’aggravent de jour en jour.

Richard Kingsfort, un professeur d’écologie à l’université de Nouvelle-Galles du Sud a affirmé qu’ « un grand nombre de kangourous meurent dans tout le pays », rapporte Vice. Un écologiste indépendant, John Read, a également déclaré à ABC qu’il a été témoin de cette hécatombe de kangourous pendant 12 mois. Selon lui, des millions de kangourous meurent affamés sur les routes dans tout le centre du pays.

Une mortalité à grande échelle  

Dans certaines régions de l’Australie qui sont les plus touchées par cette sécheresse intense, les points d’eau se tarissent et les matières végétales sont difficiles à trouver. Cette hausse du taux de mortalité des kangourous peut également être attribuée à la surabondance de leur population. Des millions d’espèces meurent et ceux qui restent en vie subissent une insuffisance alimentaire.

Selon Katherine Moseby, une écologiste citée par Vice : « On les voyait aller dans les toilettes publiques et manger du papier toilette. On les voyait même manger l’estomac des kangourous morts sur le bord de la route. C’était vraiment bouleversant et horrible à regarder. » Cette écologiste a pu observer de ses propres yeux la situation qui s’aggrave de jour en jour.

— John Carnemolla / Shutterstock.com

Une pénurie de nourriture qui amène au cannibalisme

Lorsqu’une espèce animale fait face à une insuffisance de nourriture, elle se tourne vers le cannibalisme pour rester en vie. Néanmoins, cet évènement n’est pas le premier en Australie. Il y a 5 ans de cela, des spécialistes de l’environnement nommés Don Driscoll et Sam Banks ont constaté lors d’un voyage dans les montagnes du parc national du Kosciuszko (en Nouvelle-Galles du Sud) que les brumbies qui se trouvaient dans cette région étaient confrontés à une telle pénurie alimentaire, que cela les a conduits à se manger les uns les autres.

Don Driscoll affirmait que ces scènes effrayantes sont apparues car l’équipe chargée de gérer les chevaux du parc n’était pas d’accord sur la stratégie d’abattage par tir aérien, elle a alors décidé de piéger les chevaux en utilisant des leurres. Néanmoins, en optant pour cette solution, l’équipe n’a pas réussi à éliminer les populations de brumbies. Cela les a amenés à se manger entre eux.

En somme, le changement climatique qui engendre une sécheresse persistante menace la vie des êtres vivants, surtout lorsqu’elle cause une pénurie alimentaire. Les conséquences peuvent être catastrophiques surtout pour les animaux, notamment les kangourous qui, actuellement, meurent en masse, et ceux qui arrivent à survivre se nourrissent de leurs carcasses.

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Christina Nilsson Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Christina Nilsson
Membre
Christina Nilsson

Allez sur CLIQUER – excellent site de rencontres pour adultes avec système de recherche intelligent pour trouver un partenaire pour avoir des relations sexuelles bvgfgfhjk