Excellente nouvelle : la justice interdit le désherbant Roundup Pro 360 en France

Désherbant controversé à cause de sa composition, le Round Pro 360 n’est aujourd’hui plus qu’un souvenir dans les rayons jardinerie. L’Anses a interdit ce mardi 15 janvier la vente, la distribution et même l’utilisation de ce produit considéré comme cancérigène.

 

DANGEREUX POUR L’HOMME

Le verdict vient à peine d’être prononcé, pourtant le Roundup Pro 360 n’est déjà plus disponible à la vente. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a prononcé l’interdiction d’utiliser, de distribuer et de commercialiser ce produit de la firme Monsanto. Autorisé à la vente depuis le 6 mars 2017, ce désherbant utilisé pour traiter de nombreuses cultures fait débat, notamment à cause de sa composition présentant des risques pour l’Homme.

© FlickR / Mike Mozart

 

POURQUOI LE ROUNDUP PRO 360 EST-IL DÉSORMAIS INTERDIT ?

Le tribunal administratif de Lyon a reconnu que le produit, et plus particulièrement le glyphosate qu’il contient, devait « être considéré comme une substance dont le potentiel cancérogène pour l’être humain est supposé ». La décision s’appuie sur plusieurs études réalisées par le Centre international de recherche sur le cancer mais aussi sur l’Anses.

L’agence a prouvé aux juges que la composition du Roundup Pro 360 est similaire au Typhon, un herbicide autorisé en France depuis 1996 dont la toxicité est plus importante que le glyphosate lui-même.

Me Corinne Lepage, avocate de la CRIIGEN (Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique), qui tente depuis 2017 de faire interdire le Roundup Pro 360, salue cette décision qui marque un premier pas dans la lutte contre le glyphosate. « C’est une décision absolument majeure car elle devrait concerner tous les Roundup, le tribunal considérant que tous les produits contenant du glyphosate sont probablement cancérogènes ».

© FlickR / Scot Nelson

 

BANNIR LE GLYPHOSATE D’ICI 2021 

La décision d’interdire l’utilisation et la vente du Roundup Pro 360 s’inscrit dans une volonté de bannir totalement le glyphosate d’ici 2021. Cet engagement que veut tenir le président Emmanuel Macron est suivi par d’autres démarches menées notamment par Europe-Écologie-Les Verts.

Le mouvement a soumis l’an dernier au Tribunal administratif un recours visant à empêcher la mise sur le marché de produits contenant cette substance controversée. Si l’Union européenne a homologué son utilisation jusqu’en 2021, un ré-examen de dangerosité est réclamé car celle-ci fait débat, en particulier car elle est utilisée par Monsanto.

© Wikimédia / Karen Eliot

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux