La société japonaise GITAI s’est associée à l’agence spatiale japonaise (JAXA) pour développer un rover. Baptisé R1, le robot destiné à l’exploration lunaire a récemment été testé sur un terrain imitant la surface de la Lune. Ses performances sont remarquables.

Deux bras très habiles

Le GITAI R1 ressemble vaguement à un centaure robotique monté sur quatre roues. Il a deux bras en forme de griffes, un abdomen semblable à un arachnide et deux caméras bombées sur la tête. Selon ses concepteurs, il est capable de naviguer sur tout type de terrain rocheux et peut gravir des pentes de 15 à 20 degrés.

Conçu pour explorer la surface de la Lune, il peut effectuer diverses tâches comme collecter des roches ou assembler la base de la structure d’un panneau solaire avec ses bras articulés. Lors de l’un de ses tests, le R1 a montré son agilité en franchissant des obstacles de taille moyenne tout en surélevant ou en abaissant son coffre.

En outre, on peut le voir ramasser une petite cuillère et un pot transparent avec ses griffes, avant de ramasser une petite quantité de poussière de lune synthétique dans les images de mise à l’essai.

© GITAI / JAXA

Des robots de plus en plus sophistiqués

De nombreuses entreprises développent actuellement des rovers destinés à l’exploration lunaire. Plus sophistiqués et équipés de technologies avancées, ces nouveaux robots seront bien plus utiles que leurs prédécesseurs. Bien plus que de simples touristes, ils pourront assister les astronautes sur place, aider à l’installation des équipements et autres.

Selon GITAI, son rover R1 pourrait faire ses premiers pas sur la Lune d’ici 2025. « Notre objectif est de réussir la commercialisation de la robotique spatiale et de réduire ainsi le coût de la main-d’œuvre spatiale à un centième. Nous pensons que notre succès contribuera à une véritable commercialisation de l’espace », a déclaré Sho Nakanose, PDG de l’entreprise, dans un communiqué.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments