requin
— © Daniel Kwok / Flickr

Les phénomènes naturels étranges ont toujours captivé la curiosité humaine, mais peu sont aussi intrigants que l’histoire des requins-taureaux qui ont passé près de deux décennies dans un étang artificiel d’un terrain de golf en Australie. Cette histoire, riche en mystère et en questions scientifiques, a récemment fait l’objet d’une étude publiée dans la revue Marine and Fishery Sciences. Dans un monde où l’adaptabilité des espèces est de plus en plus mise à l’épreuve, ce cas unique offre des pistes sur la survie et la biologie des requins.

Des invités inattendus

L’étang en question se trouve au Carbrook Golf Club, situé dans le sud-est de Brisbane. Ce club est particulier car il est adjacent aux rivières Logan et Albert, connues pour déborder pendant les saisons de fortes pluies. Entre 1991 et 1996, des inondations ont régulièrement rompu les berges de ces rivières, entraînant avec elles une variété de faune marine. Les requins-taureaux du terrain de golf ont probablement été emportés sur le rivage pendant les périodes d’inondation. 

Les eaux se sont retirées, mais les requins sont restés, pris au piège dans cet environnement artificiel mais propice à leur survie. La propriété où vivent les requins-taureaux est située dans la zone d’eau douce à moins de 10 kilomètres de la côte. Les requins ont été découverts pour la première fois en 1996.

Cet étang, d’une taille relativement modeste de 700 mètres de long et 380 mètres de profondeur, n’a jamais fait l’objet d’un comptage formel de la population de requins. Mais les requins étaient souvent visibles et se rapprochaient fréquemment du rivage. Ils sont même devenus une sorte de mascottes pour le terrain de golf, leur apparition occasionnelle près des berges attirant l’attention et les regards ébahis des visiteurs.

Biologie et adaptabilité

Ce qui rend ce cas exceptionnel, c’est la biologie même des requins-taureaux. Le requin-taureau (Carcharhinus leucas), que l’on trouve dans les rivières du monde entier, a la particularité de pouvoir survivre en eau douce, mais généralement pour des périodes plus courtes. Dans le cas de l’étang du terrain de golf, ils ont non seulement survécu mais semblent avoir prospéré pendant près de 20 ans.

Selon Michael Heithaus, biologiste spécialisé en requins à l’université internationale de Floride, les requins-taureaux peuvent trouver des avantages significatifs à vivre dans des environnements à faible salinité, surtout si la nourriture est abondante. « Il y a moins de prédateurs, et donc moins de risques », dit-il. Les requins se nourrissaient probablement de diverses espèces de poissons qui avaient également été introduites dans l’étang par les inondations.

Il est probable que les espèces introduites dans l’étang pendant les inondations, telles que le mulet gris (Mugil cephalus), le tarpon indo-pacifique (Megalops cyprinoides), le vivaneau des palétuviers (Lutjanus argentimaculatus) et la dorade jaune (Acanthopagrus australis), leur ont fourni une nourriture abondante, bien que leurs habitudes alimentaires n’aient pas été étudiées.

— © Sylke Rohrlach / Wikimedia Commons

La disparition des requins

La dernière observation de ces requins a été signalée en 2015. Plusieurs théories ont été avancées pour expliquer leur disparition. Une inondation survenue en 2013 aurait pu permettre à certains d’entre eux de regagner les rivières adjacentes. D’autres, selon les chercheurs, pourraient simplement être morts de causes naturelles. Une carcasse a même été récupérée par le personnel du club de golf au moment où les requins étaient encore actifs dans l’étang.

Ce cas présente un intérêt particulier pour la communauté scientifique car il constitue le plus long exemple documenté de séjour de requins-taureaux dans un environnement à faible salinité. Alors que le monde continue de faire face aux défis posés par le changement climatique et la perte de la biodiversité, cette histoire incroyable souligne la résilience remarquable des espèces et leur capacité à s’adapter à des environnements inattendus. Par ailleurs, voici 10 requins si étranges que vous aurez du mal à croire qu’ils existent réellement.

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Blandin
Blandin
4 mois

BELLE HISTOIRE , EN TOUT CAS , J’ESPÈRE QU’ILS SONT SIMPLEMENT REPARTIS APRÈS LA DERNIÈRE INONDATION ….

Patrice
Patrice
4 mois

C’est une erreur, il s’agit de requin bouledogue et non des requins taureaux.