Orwell est un grand auteur de récits d’anticipation (ou dystopies) mettant en scène des événements qui se passent dans un futur pas si éloigné et dans une société qui pourrait très bien être la nôtre d’ici quelques années. 1984 est sans aucun doute son roman le plus connu. Lumière sur cet auteur de cette célèbre dystopie.

Qui était George Orwell ?

Eric Arthur Blair est son nom de naissance mais on le connait tous sous le nom de George Orwell. En plus d’être écrivain, il fut aussi journaliste et essayiste en Grande-Bretagne. Ses œuvres portaient plus sur la dénonciation du régime politique de l’époque, tel que l’impérialisme britannique et le totalitarisme nazi et stalinien. George Orwell s’est inspiré de son époque pour en faire des romans. Parmi ces récits, deux d’entre eux sont devenus des livres à succès : La Ferme des animaux et le roman 1984.

George Orwell est né le 25 juin 1905. Il était originaire de Motihari en Inde. Motihari était l’ancien État de Bihar sous la présidence du Bengale. George était issu d’une famille moyenne et bourgeoise anglaise. C’est donc le fils de Richard Wellesley Blair, un fonctionnaire de l’administration des Indes, qui était chargé de la régie de l’opium, et d’Ida Mabel Blair, de son nom de jeune fille Limouzin. George Orwell avait deux sœurs, Marjorie son aînée et Avril, la cadette.

En 1904, il retourne en Angleterre avec ses sœurs et sa mère. Ce n’est qu’en 1907 que George revoit son père. Cela survient lors d’une permission de trois mois. En 1911, il a pu retourner définitivement voir sa famille après sa mise à la retraite.

Son parcours

Eric Blair était un pensionnaire de l’école préparatoire St Cyprian. Cette expérience lui a plus tard inspiré ses ouvrages. En effet, de 1946 à 1947, ce dernier a écrit un récit autobiographique qui n’est paru qu’après sa mort, intitulé Such, Suchwere the Joys. Dans ce livre, il raconte tout ce qu’il a vécu dans le pensionnaire, décrit comme un épouvantable cauchemar. Eric Blair était un jeune élève studieux et intelligent. De plus, ce dernier a pu intégrer l’établissement de St Cyprian grâce à une bourse.

Ensuite, il a aussi obtenu une bourse pour le collège d’Eton. Il y a étudié de 1917 jusqu’à 1921. Pourtant, ses professeurs ont commencé à le traiter d’enfant médiocre et rebelle. Depuis le collège, Orwell avait déjà deux options qui s’ouvraient à lui : l’une était de devenir un écrivain célèbre et l’autre était de retourner en Inde.

Vers 1922, Eric Blair a fait le choix de revenir en Inde. Il est alors devenu sergent dans la police impériale de Birmanie. Dans ses ouvrages, il décrit que ses cinq ans de service étaient d’un ennui total. En 1927, il a arrêté le service impérial et est retourné en Angleterre. C’est à ce moment qu’il a décidé de se mettre à l’écriture. Il a commencé par l’écriture de poèmes ainsi que de quelques romans. En 1928, il a décidé de partir vivre à Paris chez l’une de ses tantes. A l’automne 1929, il a décidé de publier quelques épisode de ses récits puisqu’il était extrêmement fauché. Il s’est basé sur l’aspect politique de cette année, c’est-à-dire le communisme.

Au cours de ces années, il n’a pas trouvé d’avenir promettant dans sa carrière d’écrivain. Il a donc accepté le poste d’enseignant dans une petite ville. Cela lui a aussi permis de terminer un de ses romans, Dans la dèche à Paris et à Londres, qu’il a fait paraître en 1933. C’est à ce moment qu’il a aussi décidé de prendre le pseudonyme de George Orwell. A la fin de l’automne 1934, George a pu achever son deuxième roman, cette œuvre n’a été publiée que début 1935. Entre-temps, il s’est aussi installé à Londres et a acquis le poste de libraire à Booklover’s Corner situé dans le quartier d’Hampstead.

En juin 1936, il épousa Eileen O’Shaughnessy. Quelque temps après leur union, la guerre d’Espagne battit son flanc et Orwell décida d’y aller pour écrire des articles pour les journaux. Mais en plus, il avait aussi été appelé à la guerre. Le 22 septembre 1936, il quitta son épouse pour rejoindre Henry Miller qui avait essayé de le dissuader de ne pas partir en Espagne. Le 26 décembre 1936, il arriva à Barcelone. A sa grande surprise, il fut émerveillé par l’atmosphère qui y régnait. Durant cette guerre, il fut blessé au cou par balle, l’obligeant à quitter le pays sans se faire connaitre.

Dès son retour à Londres, ce dernier a écrit des articles dans lesquels il faisait part de ses vécus en Espagne. Malgré son désir de ne plus faire partie de l’armée, il s’est quand même engagé dans la Home Guard en 1940 afin d’apporter son aide à l’État en cas d’invasion nazie.

― Palatinate Stock / Shutterstock.com

Les dernières années d’Orwell et son roman 1984

En 1944, il a terminé son récit La Ferme des animaux qui ne paraîtra que vers 1945. Entre-temps, il a démissionné de son poste. De plus, il est parti à Cologne pour faire des articles sur la vie politique du pays, pour The Observer. Après avoir appris la mort de sa femme atteinte d’un cancer, il est rentré à Londres et a entamé la rédaction de son livre 1984.

Il est sans aucun doute LE plus connu des romans d’anticipation. Comme vous le savez, ce roman est une critique du totalitarisme et du pouvoir. L’histoire prend donc place en 1984, dans une société anglaise dominée par un système de « collectivisme bureaucratique », contrôlé par Big Brother, devenu une véritable figure de la surveillance à grande échelle. Ce roman fut adapté en film à plusieurs reprises, et reste l’un des chefs-d’œuvre du XXe siècle. Pour rappel, une relecture féministe de 1984 est même en préparation.

Quelque temps après le décès de sa femme, il se remaria avec Sonia Brownell. Orwell a rendu l’âme le 21 janvier 1950, trois mois après son union avec Sonia. Vous aimez George Orwell ? Découvrez 8 technologies imaginées dans ses dystopies qui existent aujourd’hui.

― durantelallera / Shutterstock.com
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
louis
louis
1 mois

la ferme des animaux livre génial !