ー Edson Flores Silloca / Shutterstock.com

Pour beaucoup, le foot est un moment de détente et de partage. Assister au match de son équipe favorite ou soutenir son pays pour une grande compétition et être en effervescence devant le spectacle. Malheureusement, les rencontres sportives ne se déroulent pas toujours comme sur des roulettes. C’est ce qui est arrivé en 1964 en Amérique du Sud.

En 1964, Tokyo, la capitale nippone, s’apprête à accueillir les Jeux olympiques d’été. C’est la première fois que le continent asiatique reçoit cet événement planétaire. Sur un autre continent, l’Amérique du Sud, se joue un match de football capital entre le Pérou et l’Argentine. À l’issue du match, l’une des deux équipes obtiendra son billet pour participer aux JO de Tokyo. 

Le match se joue à Lima, au Pérou, dans le stade Estadio Nacional José Diaz. Le match s’apprête à se terminer avec la victoire de l’Argentine lorsque le Pérou égalise à la toute fin du match. Cependant, l’arbitre uruguayen Angel Eduardo Pazos refuse le but. La colère gronde chez les supporters et une émeute éclate.

Ce jour-là, on dénombre 318 personnes tuées tandis que 500 autres sont gravement blessées. Un jour tragique dans le monde du football

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de