perception-couleurs
— Jacob Lund / Shutterstock.com

En vieillissant, notre corps subit de nombreux changements et notre vision ne fait pas exception. Si la myopie floue est dans ce cas la première chose qui nous vient à l’esprit, un autre changement subtil se produit, notamment en matière de perception des couleurs. Voici ce qu’il faut savoir à ce sujet.

En fonction de notre âge, notre perception des couleurs change

À mesure que le temps passe, notre perception du monde qui nous entoure évolue également. Alors que la plupart associent le vieillissement au déclin de la vue, rares sont ceux qui réalisent que cela modifie également subtilement la façon dont nous voyons les couleurs. C’est notamment ce qu’a confirmé une nouvelle étude réalisée par les chercheurs de l’University College de Londres. D’après les résultats de l’étude publiée dans la revue Scientific Reports, il existe une différence dans la façon dont le cerveau des personnes âgées en bonne santé perçoit la couleur par rapport aux adultes plus jeunes.

Plus précisément, les pupilles des jeunes réagissent différemment aux couleurs vives par rapport à celles des personnes plus âgées. Pour aboutir à leurs conclusions, les chercheurs ont recruté 17 jeunes adultes en bonne santé âgés en moyenne de 27,7 ans, et 20 personnes en bonne santé âgées en moyenne de 64,4 ans. Les participants ont été placés dans une salle occultée où ils ont regardé 26 couleurs différentes pendant cinq secondes chacune. Pendant ce temps, les chercheurs ont mesuré le diamètre de leurs pupilles.

couleurs
— New Africa / Shutterstock.com

Un aspect du vieillissement oculaire jusqu’ici négligé

Il faut savoir que les pupilles se contractent en réponse à l’augmentation de la luminosité et de la saturation des couleurs. Les couleurs qui leur ont été présentées comprenaient des nuances sombres, atténuées, saturées et claires de magenta, bleu, vert, jaune et rouge, ainsi que deux nuances d’orange et quatre couleurs en niveaux de gris. En analysant les résultats de la pupillométrie, les chercheurs ont constaté que les pupilles des personnes âgées se contractaient moins en réponse à la saturation des couleurs que celles des jeunes adultes.

Cela a été particulièrement marqué pour les teintes vertes et magenta. Cependant, les adultes plus jeunes et plus âgés ont eu des réactions similaires à la « légèreté » d’une nuance de couleur. D’après les chercheurs, cela indique des changements dans la perception des couleurs – notamment une baisse spécifique de la sensibilité à l’intensité des couleurs – liés à l’âge. Face à ce constat, les scientifiques ont souligné que cette étude apporte un changement significatif dans la compréhension du vieillissement oculaire.

« Ce travail remet en question la croyance de longue date parmi les scientifiques selon laquelle la perception des couleurs reste relativement constante tout au long de la vie, et suggère plutôt que les couleurs s’estompent lentement à mesure que nous vieillissons », a déclaré Janneke van Leeuwen, auteure principale de l’étude. « Nos résultats pourraient également aider à expliquer pourquoi nos préférences en matière de couleurs peuvent changer avec l’âge et pourquoi au moins certaines personnes âgées peuvent préférer s’habiller dans des couleurs vives », a-t-elle ajouté. Par ailleurs, ce test va vous permettre d’évaluer votre perception des couleurs.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments