― olrat / Shutterstock.com

Donnant suite aux promesses énoncées lors de son premier mandat, Anne Hidalgo se prépare à renforcer la lutte contre l’exclusion et la discrimination des personnes LGBT. Ainsi, vingt-cinq associations LGBT s’apprêtent à recevoir de nouvelles subventions, qui représentent un total de 382 650 euros.

Des subventions majorées

Parmi les vingt-cinq associations à bénéficier des nouvelles subventions qui seront distribuées dès octobre, on compte notamment le Centre LGBT Paris-Île-de-France, SOS homophobie, Le Refuge, ou encore l’Inter-LGBT, à qui revient l’organisation de la « marche des fiertés ». Ce geste financier de la maire donne suite aux promesses qu’elle avait énoncées pendant la campagne des municipales.

Ainsi, le soutien financier destiné aux personnes LGBT+ passe du simple au double, pour atteindre aujourd’hui pas loin de 400 000 euros par an. « Il fallait envoyer un signe fort, pour rattraper le retard », explique Jean-Luc Romero-Michel au Monde, adjoint d’Anne Hidalgo chargé des droits humains, et militant homosexuel.

Une telle aide est inédite. Lorsque des partis de droite étaient à la tête de la mairie de Paris, les subventions pour les LGBT+ étaient totalement inexistantes. C’est avec Bertrand Delanoë, en 2001, que les premières aides ont été versées. Jean-Luc Romero-Michel ne compte pas s’arrêter là, et observe que « Paris n’est pas la ville qui donne le plus d’argent aux associations de ce type, loin de là ».

Une décision qui devra affronter de fortes désapprobations

Il va sans dire que ces subventions ne font pas l’unanimité. Mardi 22 septembre, les élus Les Républicains ont qualifié les mesures de « petits arrangements entre amis ». Nelly Garnier, élue du côté de Rachida Dati, critique en ces mots les choix de la maire : « Au conseil de Paris, on nous fait maintenant voter sur des paquets agglomérant des dizaines d’associations, certaines à l’utilité publique incontestable, d’autres beaucoup moins, par exemple lorsqu’elles favorisent des replis communautaires. Cette méthode est symptomatique de la politique de Paris envers les associations : toujours plus d’argent, distribué de façon toujours plus obscure. »

Même du côté des concerné.es, les critiques abondent. Pour Act-Up, ce que fait la maire pour la communauté LGBT+ relève davantage d’un certain opportunisme que d’un réel engagement. Ainsi, le projet d’un centre d’archives LGBT qui a été énoncé il y a une vingtaine d’années ne s’est toujours pas concrétisé. « La mairie câline les associations, mais veut tout contrôler, ce n’est pas acceptable », dénonce un militant.

De même, Anne Hidalgo avait annoncé l’ouverture d’une « Maison des cultures LGBT+ » au cœur du Marais, le « quartier LGBT » de Paris par excellence, pour janvier 2020 « au plus tard », et inutile de dire qu’elle n’a toujours pas vu le jour. Le projet, toujours attendu, vise à mettre en avant les oeuvres d’artistes LGBT, à leur offrir une meilleure visibilité, en mettant notamment en place des expositions. Mais encore une fois, ce lieu culturel qui appartiendrait à la mairie est accusé de flatter l’ego de la maire sans réellement prendre en compte le travail militant des concerné.es. Marame Kane, coprésidente du Centre LGBT, questionne le choix d’Anne Hidalgo : « Faut-il vraiment mettre des moyens sur un énième lieu d’exposition, alors que tant d’associations actuelles sont dans la détresse ? »

La défense des droits des personnes LGBT ne peut pas se faire sans elles

Consciente de ne pas être une experte en militantisme LGBT+, Anne Hidalgo fera appel à Joël Deumier, ancien président de SOS homophobie, pour l’aider à mener à bien le projet de centre d’archives ainsi que celui de la Maison des cultures LGBT+. C’est aussi sur les épaules de Deumier que repose l’avenir du Centre LGBT Paris-Île-de-France, qui sera peut-être transféré dans un local plus spacieux.

Comme le souligne Joël Deumier, « l’histoire LGBT s’est en partie construite sur des luttes contre les pouvoirs publics, si bien qu’il y a parfois des incompréhensions, des dissensions à aplanir ».

2
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
FlorianDOMINIQUE GUILLEMENT Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
DOMINIQUE GUILLEMENT
Invité
DOMINIQUE GUILLEMENT

lamentable