sapin de Noël
— Pasko Maksim / Shutterstock.com

Le sapin de Noël est l’un des symboles les plus reconnaissables de la célébration de cette fête. Que cela soit dans les rues, dans les établissements commerciaux ou dans chaque foyer, le sapin est l’une des traditions qui marquent la célébration de Noël. Mais quelle est en fait l’origine de cette tradition ?

Les origines païennes de l’arbre de Noël

Qu’il s’agisse du sapin de Kitte au Japon, du célèbre sapin du Rockefeller Center à New York, ou du sapin que l’on prend soin de bien choisir pour orner notre salon, le sapin est omniprésent dans la célébration moderne de Noël. Mais il faut savoir que cette merveilleuse tradition remonte plus loin qu’on le pense. Comme de nombreuses autres traditions de Noël, les origines du sapin de Noël remontent en fait aux traditions païennes préchrétiennes.

En effet, les païens utilisaient traditionnellement les arbres et les plantes à feuilles persistantes pour célébrer les fêtes liées au solstice d’hiver, comme les Saturnales, Yule et Koleda. Comme de nombreuses traditions anciennes, il est difficile de déterminer avec exactitude comment cette tradition païenne s’est traduite par le sapin de Noël tel que nous le connaissons aujourd’hui. Il faut notamment savoir que plusieurs pays affirment être à l’origine de cette illustre tradition.

sapin de Noël

Les origines modernes du sapin de Noël

Et s’il est vrai que des choses semblables aux sapins de Noël apparaissent dans de nombreuses histoires à travers le monde, il est plus probable que leurs origines remontent à des régions aux forêts à feuilles persistantes abondantes, en particulier dans les pays du nord de l’Europe. Si les origines païennes de l’arbre de Noël restent ainsi assez obscures, l’histoire du sapin de Noël moderne dans la célébration chrétienne remonte à l’époque du Saint-Empire romain germanique au 16e siècle dans ce qui est aujourd’hui l’Allemagne.

À cette époque, les arbres à feuilles persistantes étaient notamment appelés des « arbres du paradis ». Ils étaient décorés de fruits et de pâtisseries et ils devaient représenter le jardin d’Eden pendant la célébration du jour d’Adam et Eve le 24 décembre. Peu à peu, ces arbres ont fait leur chemin vers les foyers germaniques pour la célébration de Noël. Au fil du temps, de nombreuses histoires sur les différentes traditions qui entourent le sapin sont apparues. On raconte notamment que ce fut Martin Luther qui a mis pour la première fois une bougie sur l’arbre du paradis pour symboliser le ciel de Noël.

Si le lien entre les conifères et le Noël chrétien s’est ainsi établi vers la fin du Moyen Âge, la tradition moderne du sapin de Noël a vraiment commencé en 1846 grâce à la reine Victoria du Royaume-Uni et sa famille. La reine Victoria, son mari le prince Albert, et leurs enfants ont été dessinés dans l’Illustrated London News – un ancien magazine britannique – debout autour d’un arbre pour célébrer Noël. La reine étant extrêmement populaire dans son pays et bien au-delà des frontières de la Grande-Bretagne, célébrer Noël avec un conifère est rapidement devenu une mode. Cette mode a perduré à travers les décennies et les siècles, et le sapin est devenu un symbole intrinsèque de la fête de Noël.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments