Des chercheurs ont découvert un œuf de poule intact dans une fosse d’aisance dans la zone industrielle de l’ancienne ville de Yavneh, en Israël. Apparemment, cet œuf aurait été pondu il y a environ 1 000 ans. Selon le Times of Israel, il serait resté intact pendant si longtemps car il était recouvert de « déchets humains mous », qui avaient créé des conditions anaérobies – c’est-à-dire sans oxygène – empêchant la décomposition de l’œuf.

Une découverte extraordinaire selon les chercheurs

Alla Nagorsky, archéologue à l’Autorité des antiquités d’Israël (IAA), s’est grandement enthousiasmée de cette découverte et a déclaré dans un communiqué que « de temps en temps, nous trouvons des fragments de coquilles d’œufs mais un œuf entier est extraordinaire. Même aujourd’hui, les œufs survivent rarement longtemps dans les cartons des supermarchés. C’est incroyable de penser que c’est une découverte vieille de 1 000 ans ! »

Cette découverte a été effectuée dans le cadre d’une fouille menée avant le développement d’un nouveau quartier dans la ville israélienne. A part cet œuf de poule, les archéologues ont également mis au jour trois poupées en os – des jouets typiques de l’époque – ainsi qu’une lampe à huile, rapporte Smithsonian Magazine.

Auparavant, le poulet était considéré comme beau et valeureux

Apparemment, les chercheurs ont réussi à dater les découvertes grâce à la lampe à huile qui n’avait été fabriquée qu’à la fin de la période abbasside. Selon l’archéologue de l’IAA, Lee Perry Gal et expert en volaille dans le monde antique, les coquilles d’œufs brisées sont des trouvailles relativement courantes lors des fouilles de sites antiques mais découvrir un œuf complet restait extraordinaire.

Il déclare que « les poulets ont été domestiqués en Asie du Sud-Est relativement récemment, il y a environ 6 000 ans. Mais il leur a fallu du temps pour entrer dans l’alimentation humaine. Ils étaient utilisés à d’autres fins, comme les combats de coqs, et étaient considérés comme de beaux animaux, exposés dans d’anciens zoos et offerts en cadeau aux rois. »

Image d’illustration — Igor Kovalchuk / Shutterstock.com

Les chercheurs vont mener une analyse ADN sur le jaune d’œuf

Le communiqué de Nagorsky indique également que la coque de l’œuf s’est malheureusement fissurée malgré « l’extrême prudence » du personnel pour faire sortir l’œuf de la fosse d’aisance, sous la supervision d’un écologiste expérimenté.

Fort heureusement, le directeur du Laboratoire de conservation des matières organiques de l’IAA, Ilan Naor, est parvenu à réparer la fissure. De plus, même si une grande partie du contenu de l’œuf s’est échappée, il restait un peu de jaune que les chercheurs ont conservé en vue d’une future analyse ADN. Qu’est-ce que cette analyse va nous révéler ? Nous le saurons probablement bientôt.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de