— Tero Vesalainen / Shutterstock.com

Les chercheurs de l’université de Californie à Berkeley ont récemment dévoilé l’existence d’un lien probant entre notre qualité de sommeil et notre niveau de stress. En effet, les chercheurs ont découvert que notre sommeil profond permettait à notre cerveau de calmer notre anxiété et réduire à néant notre stress, si bien que notre pression artérielle et notre fréquence cardiaque ralentissent et nos oscillations neurales se stabilisent.

Voici comment se comporte notre cerveau après une nuit blanche et une nuit de sommeil

Pour réaliser cette étude, les scientifiques ont procédé à une série d’expériences sur le cerveau de 18 jeunes adultes en utilisant, entre autres, l’IRM et la polysomnographie. Pour ce faire, ils ont analysé le comportement de leur cerveau lorsqu’ils regardaient des clips de vidéo émouvants après une nuit de sommeil complète, puis, après une nuit blanche. Les chercheurs interrogeaient par la suite les participants sur leur niveau d’anxiété après chaque séance.

Il s’avéra qu’après une nuit sans sommeil, l’activité du cortex préfrontal interne – qui régule notre anxiété – s’arrête et que les centres émotionnels plus profonds du cerveau deviennent hyperactifs. Matthew Walker, professeur de neuroscience et de psychologie à l’UC Berkeley et auteur principal de l’étude, a ainsi déclaré que « sans sommeil, c’est comme si le cerveau appuyait trop fortement sur la pédale d’accélérateur émotionnel et sans y mettre assez de frein ».

Or, après une nuit de sommeil complète, les ondes cérébrales des participants ont montré que leur niveau d’anxiété avait considérablement baissé et, particulièrement, chez les personnes qui avaient bénéficié d’un sommeil profond.

Pour Eti Ben Simon, boursier postdoctoral au Center For Human Sleep Science, à l’UC Berkeley, cela indique qu’ « un sommeil profond a rétabli le mécanisme préfrontal du cerveau qui régule nos émotions, réduisant la réactivité émotionnelle et physiologique et empêchant l’escalade dans l’anxiété ».

L’anxiété et les troubles du sommeil sont liés

Dans leur étude, les chercheurs affirment qu’une nuit blanche faisait grimper notre anxiété de 30 %. Toutefois, ils ont également réussi à établir que le sommeil profond avait la capacité de calmer notre anxiété. Walker a ainsi affirmé avoir « identifié une nouvelle fonction du sommeil profond, celle qui diminue l’anxiété du jour au lendemain en réorganisant les connexions dans le cerveau ». Il ajoute également que « le sommeil profond semble être un anxiolytique naturel », autrement dit, un inhibiteur d’anxiété.

Cette étude, publiée le lundi 04 novembre 2019 dans la revue Nature Human Behavior, établit fortement l’existence d’un lien entre le sommeil et l’anxiété. Eti Ben Simon déclare que cette étude « suggère fortement que le manque de sommeil amplifie les niveaux d’anxiété et inversement, que le sommeil profond contribue à réduire le stress ».

Les chercheurs soulignent ainsi que le sommeil est indubitablement un remède naturel et non médicamenteux qui permet facilement de lutter contre les troubles anxieux. Justement, à l’heure actuelle, Science Daily déclare qu’environ 40 millions d’adultes américains souffrent d’anxiété. Ce mal affecterait également de plus en plus d’enfants et d’adolescents.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de