L’administrateur de la NASA vient tout juste de confirmer que l’Agence spatiale américaine avait pour but de poser un astronaute sur la Lune en 2024, pour préparer les premiers pas de l’Homme sur Mars, en 2033. Du jamais vu.

La semaine dernière, Donald Trump avait raccourci l’échéancier initialement prévu pour poser un homme sur la Lune. 2028 paraît trop loin, le président américain veut que la NASA y parvienne en 2024. Et cette mission sur la Lune est étroitement liée à celle sur Mars.

En effet, l’administrateur de la NASA, Jim Bridenstine, a déclaré : “Le retour d’astronautes américains sur la Lune vise à préparer l’arrivée du premier humain sur Mars en 2033. En avançant l’atterrissage sur la Lune, nous pouvons avancer l’atterrissage sur Mars. La Lune constitue pour nous le banc d’essai”. Il poursuit et explique vouloir “prouver que nous pouvons travailler et vivre sur un autre monde”.

© NASA

Toutefois, certains retards de développement ont déjà été enregistrés sur la fusée lunaire, Space Launch System. De plus, une mission sur Mars durera plusieurs années. L’aller met à lui seul 6 mois et le trajet vers la planète rouge ne peut se faire que tous les 26 mois, lorsque Mars est du même côté que la Terre et le Soleil. Une tâche donc bien difficile pour la NASA

Pensez-vous que l’Agence spatiale américaine réussira à tenir ces délais ?

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de