― olga_gl / Shutterstock.com

Deux tigres orange du Bengal ont donné naissance à un tigreau blanc il y a quelques semaines dans un zoo nicaraguayen. Comment expliquer cette particularité ?

Nieve, le tigreau à la couleur de la neige

Il y a quelques semaines, un tigre blanc est né dans un zoo au Nicaragua. Ce sont ses soigneurs qui s’en occupent, le tigreau ayant été rejeté par sa mère. Prénommé Nieve, ce nouveau-né présente la particularité d’avoir comme parents deux tigres orange du Bengal.

C’est dans les années 1500 qu’un tigre blanc a pour la première fois été remarqué en Inde. Le dernier connu à l’état sauvage a été tué en 1958. Aujourd’hui, il n’est possible d’admirer ces tigres qu’en captivité, que ce soit dans les zoos ou dans les parcs de safari.

— Thorsten Spoerlein / Shutterstock.com

Une question de génétique

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le tigre blanc n’est pas un tigre albinos. Il s’agit d’une mutation génétique appelée leucistisme ou leucisme que l’on observe chez les tigres du Bengal. Ces derniers sont une espèce que l’on peut retrouver en Inde, au Bangladesh, au Népal et au Bhoutan.

Des chercheurs chinois ont découvert en 2013 que l’existence d’un gène était responsable de la pigmentation, nommé SLC45A2. En effet, les tigres blancs ont en eux une variation de ce gène qui empêche alors la production de pigments rouges et jaunes permettant la coloration orange. Sans ces pigments, les tigres naissent vierges de toute couleur mais conservent cependant leurs rayures noires.

Une espèce en voie de disparition

Les tigres sont en voie de disparition. L’Union internationale pour la conversation de la nature remarque que depuis quelques années le nombre de tigres dans le monde est en déclin. Par exemple, les tigres du Bengal sont aujourd’hui un peu moins de 2 500 dans la nature.

Pourtant, leur conservation est très controversée. La consanguinité qu’entraîne leur reproduction cause chez eux de nombreux problèmes de santé. Par exemple, les tigres blancs sont plus souvent sujets au strabisme que leurs congénères orange. C’est une caractéristique génétique simplement esthétique dont la recherche n’est pas nécessaire à la sauvegarde de l’espèce.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de