moteur voiture ammoniac
Image d’illustration — Black_Magic / Shutterstock.com

Si l’utilisation de l’ammoniac comme carburant est depuis longtemps explorée pour alimenter les navires, avions de ligne, camions et trains, l’entreprise chinoise GAC a récemment dévoilé un moteur à combustion destiné aux voitures.

Moteur NH3

Riche en hydrogène, l’ammoniac (NH3) se révèle beaucoup plus simple à utiliser que ce gaz seul, car il est liquide à température ambiante et ne nécessite donc pas d’équipement de compression ou de liquéfaction cryogénique gourmand en énergie. Pour autant, il ne s’agit pas vraiment du carburant vert « idéal » : très caustique, il constitue une substance dangereuse pour l’Homme et de nombreux animaux.

Alors que de nombreux projets de véhicules verts à l’ammoniac visent à « décomposer » l’ammoniac pour en faire de l’hydrogène, à rejeter l’azote dans l’air et à faire fonctionner une pile à combustible pour produire de l’électricité, d’autres l’utilisent dans des moteurs à combustion modifiés.

S’inscrivant dans cette catégorie, l’entreprise Guangzhou Automobile Group Co (GAC) a annoncé un moteur de 2,0 litres capable de brûler de l’ammoniac liquide de manière sûre et efficace. Développant 161 chevaux, celui-ci permettrait une réduction de 90 % des émissions de carbone par rapport aux carburants conventionnels.

voiture
— lassedesignen / Shutterstock.com

Selon GAC, il s’agirait du premier moteur automobile entièrement alimenté à l’ammoniac. Cependant, celui-ci semble produire de faibles quantités de dioxyde de carbone, suggérant qu’une autre source de carburant soit également utilisée afin d’améliorer ses performances à haut et bas régime.

Des défis de taille à relever

La société GAC devra relever d’autres défis de taille si elle souhaite réellement introduire les moteurs à l’ammoniac dans le monde de l’automobile, notamment le développement d’une d’infrastructure de ravitaillement qui n’exposerait pas les humains à cette substance hautement toxique.

Se pose également la question des niveaux élevés d’émissions d’oxydes d’azote (NOx) et, dans le cas des moteurs à compression proches du diesel, le problème de l’ammoniac non brûlé sortant du tuyau d’échappement. Sans oublier le fait que la majeure partie de l’ammoniac actuel est fabriquée à l’aide du procédé Haber-Bosch, très polluant.

S’abonner
Notifier de
guest

2 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
okok
okok
7 mois

bref le dernier paragraphe nous laisse penser que ce moteur restera à l’état de projet qui ne sortira plus du tiroir

Bozzer Joseph
Bozzer Joseph
7 mois

Patience ne vous ruez pas sur l’électrique … 13ans sont largement suffisant pour trouver d’autres alternatives … de nombreux laboratoires y travaillent car c’est la seule voie serieuse à prendre …. Franchement pourquoi acheter une électrique? .. 1) Pour faire le malin : c’est raté car on rit de vous… Lire la suite »

Last edited 7 mois by Bozzer Joseph