Elève_polytechnicien_en_amphi_Arago

Raconter des histoires

L’un des participants a demandé à ses camarades de construire une histoire avec pour base les mots qu’ils apprenaient, une autre équipe a quant à elle construit un « palais de mémoire » – dans lequel ils associaient différents mots à des objets d’une pièce, par exemple l’un des objets pouvait être associé au mot « de lova » – lit, ainsi il suffisait qu’ils s’imaginent une personne de leur entourage sur ce lit et une fois l’apprentissage complet, il devenait très facile de se souvenir des mots étudiés. C’est grâce à cette technique que le prêtre jésuite Matteo Ricci a réussi à apprendre le chinois à un niveau avancé. Le processus assisté par ordinateur peut être simplifié en devenant plus automatique. C’est une découverte sérieuse selon CookeRéussir à établir des liens surréalistes peut aussi favoriser la mémoire et désormais une application peut aider à développer votre imagination. Même si cette compétition permet de découvrir de nouvelles techniques, il reste à savoir si ses techniques seront aussi performantes dans les conditions de la vie quotidienne, par exemple tenir une conversation, à la volée, dans un bar ou un restaurant. 

Cooke précise qu’il n’en est encore qu’à la première étape de son projet et que ces mêmes méthodes peuvent être employées bien au-delà du simple domaine de l’étude de langues étrangères, mais s’appliquer aussi aux mathématiques, aux sciences, pour des jeux et biens d’autres domaines. Ayant présélectionné cinq entrées principales, l’équipe en est maintenant au processus de téléchargement sur le site de Memrise. Cela leur permettra d’opposer les techniques dans un face à face afin d’établir la méthode la plus pertinente pour mémoriser des informations. Le responsable de la découverte de la méthode finale récoltera la somme de 10.000 $. L’avantage pour le groupe est de trouver des idées qui pourraient améliorer l’application ; voir quelles combinaisons de techniques fonctionnent le mieux dans le monde réel – tout en les testant sur beaucoup plus de bénévoles que dans un laboratoire normal.

 

Cette étude très intéressante tombe vraiment au bon moment ! Lorsque les examens approcheront, ces méthodes pourront vous éclairer un peu mieux sur les méthodes à adopter.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de