04. Hot Fuzz

Qui a dit que les films policiers devaient forcément rimer avec sérieux ? Le chef-d’oeuvre d’Edgar Wright, sorti en 2007, est une petite bombe de légèreté, d’humour (noir mais pas que) et de franche réussite. Hot Fuzz renoue avec les films policiers américains des années 1980-1990, auxquels le titre rend hommage : « Le titre Hot Fuzz est un hommage à tous ces films des années 80 et 90 qui avaient un titre en deux mots qui ne disait rien de l’histoire ou de l’esprit du film. Die Hard, L’Arme fatale, Sudden Impact [Le Retour de l’inspecteur Harry, en français] sont des exemples célèbres […] », racontait le réalisateur britannique à l’époque.

On peut alors ajouter que, comme ses pairs américains, Hot Fuzz est un condensé de divertissement, de scènes drôles et cocasses où le terme « comédie policière » prend tout son sens. Humour so british oblige, Hot Fuzz réserve d’excellents moments de comédie où l’intrigue policière n’est jamais reléguée au second plan. Les personnages sont nombreux et alléchants, l’écriture précise et l’histoire reprend les codes établis des bons vieux policiers sur fond de campagne anglaise. Hot Fuzz réalise la prouesse de ne jamais sortir du cadre pour dériver vers des enchaînements de gags qui tombent à l’eau comme on en voit que trop de nos jours dans les films à spectacle. 

Exemple de réussite, tout est prenant dans Hot Fuzz. Toutes les scènes s’enchaînent dans une fluidité remarquable pendant lesquelles le spectateur ne voit pas le temps passer. Le film parvient à traverser un large pan d’émotions grâce à l’écriture fine et soignée, mais surtout à ses interprètes, le duo Simon Pegg/Nick Frost est un régal ! Tout est réuni dans Hot Fuzz pour en faire un incontournable du genre avec des scènes aussi mémorables qu’incontournables. Un film des années 2000 à voir absolument. 

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments