05. Memories of Murder

Sorti en 2003, Memories of Murder est souvent considéré comme le Zodiac coréen alors même que le film de Bong Joon-ho a vu les salles obscures avant celui de Fincher. Peut-être parce que moins connu et traitant du même sujet inspiré d’une histoire vraie. Ici, dans la campagne sud-coréenne de 1986, le corps d’une jeune femme est retrouvé. Le premier d’une longue liste. 

Le récit de Memories of Murder n’est pas gai, on l’avoue. Pourtant, le réalisateur désormais oscarisé parvient, à travers ses dialogues et ses personnages, à insuffler un peu d’humour au milieu de cette histoire terrible. Dans son récit, Bong Joon-ho ne manque pas d’égratigner les policiers en charge de l’enquête à l’époque : leur manque de rigueur, de professionnalisme et de sérieux. Mais quand vient le nouveau commissaire, les choses changent et le travail peut reprendre.

Dans cette campagne coréenne pré-industrialisée, la série de meurtres fait parler. L’atmosphère humide, moite et croupie des lieux permet au spectateur de plonger facilement dans cette traque prenante. Malgré son sujet difficile, Memories of Murder réussit aussi à livrer de grands moments d’émotion, en témoigne la scène finale, triste et déchirante. Au-dessus de cette multitude d’émotions qui tourbillonne dans le film, la musique suspendue et sublime du compositeur japonais Tarō Iwashiro ouvre le film et vient servir parfaitement le drame enduré par les enquêteurs. Memories of Murder est un classique du genre policier et sans doute l’un des plus marquants.  

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments