Pierre et Marie Curie via Shutterstock
Pierre et Marie Curie via Shutterstock

ELLE REFUSA DE MONNAYER SES DÉCOUVERTES

Après avoir découvert le radium en 1898, Marie et Pierre s’opposent à la possibilité de déposer un brevet pour cela et à en tirer profit, et ce, malgré le fait qu’ils avaient à peine assez d’argent pour se procurer l’uranium dont ils ont besoin afin d’en extraire l’élément. Au contraire, les Curie partagèrent généreusement le produit isolé grâce aux difficiles travaux de Marie avec d’autres chercheurs et échangèrent les secrets du processus nécessaire à sa production avec les industriels intéressés.

Au cours du boum du radium qui suivit, les usines dédiées à la production de l’élément pullulèrent aux États-Unis. Bien que pas encore totalement compris, le matériau vert vif captiva les consommateurs, et se retrouva dans tout et n’importe quoi, du dentifrice aux produits destinés à améliorer les performances sexuelles. Dans les années 1920, le prix d’un seul gramme de l’élément atteignit finalement 100 000 $ et Marie Curie ne put se permettre d’en acheter suffisamment pour poursuivre ses recherches. Néanmoins, elle n’eut aucun regret et déclara même que  » le radium est un élément chimique, il appartient au peuple « .

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de