Défendez les opprimés avec les justiciers du Nouvel Angyo Onshi, ce sublime manga inspiré de faits historiques

Dans le monde des mangas, Le Nouvel Angyo Onshi fait figure d’oeuvre culte. Ce manga vous propose de suivre les aventures d’un mystérieux justicier capable d’invoquer des esprits pour venir en aide à ceux qui sont dans le besoin. Et pourtant, il est inspiré de personnages ayant réellement existé. Entre histoire et épopée fantastique, partez avec Mun-Su parcourir le royaume de Jushin.

 

Composé de 17 tomes, Le Nouvel Angyo Onshi qui peut aussi être appelé Shin Angyo Onshi est un manwha (c’est-à-dire un manga coréen) imaginé par Youn In-wan et Yang Kyung-il. L’histoire vous emmène à la découverte du pays de Jushin, empire prospère où travaillent les Angyo Onshi, des agents secrets dont la mission est de faire respecter les lois et de punir les mauvais gouverneurs. Mais l’empire n’est plus, et il est en proie au chaos. Mais les Angyo Onshi n’ont pas totalement disparu. Mun-Su, un Angyo Onshi, continue ainsi sa mission en parcourant le pays et en aidant ceux qui croisent sa route. Dans son aventure, il est accompagné de Chun-Hyang, une jeune femme réservée qui est en réalité son garde du corps (qui est appelé Sando), de son écuyer qui joue les bonnes à tout faire et d’une petite chauve-souris.

 

shin-angyo-onshi-tome

 

Même s’il est un justicier, Mun-Su n’a pas l’attitude classique que peuvent avoir les agents du gouvernement. Assez sombre, cynique et manipulateur, il n’hésite pas, parfois, à faire du mal aux gens qu’il aide pour leur faire prendre conscience et les aider à se rebeller contre le pouvoir en place. Cela fait de lui un anti-héros qui a le don de vous intriguer dès les premières pages. Mais au-delà de cet aspect un peu froid et sournois, Mun-Su est toujours prêt à aider ceux qui en ont besoin. Et quand c’est lui qui a besoin d’aide, il peut compter sur sa Sando, Chun-Hyang. Même si elle est discrète, malmenée par son acolyte et parfois en désaccord avec ses opinions, Chun-Hyang est parée à l’aider si le danger est trop grand.

Et de danger, le manga n’en manque pas. Entre créatures mystérieuses et ennemis bien réels armés de pistolets, le manwha parvient à lier le fantastique et le concret dans un univers presque plausible très inspiré par les westerns. Mun-Su invoque une armée de fantômes au gré de ses envies mais peut tout aussi bien utiliser ses armes à feu pour venir à bout des menaces. Cela donne souvent lieu à des scènes violentes, où le sang coule à flot. D’ailleurs, s’il fait très shonen dans son histoire et sa progression, Le Nouvel Angyo Onshi est en réalité un seinen qui fait tout pour nous faire perdre la notion de réel et qui montre la violence de manière assez intense.

 

shin-angyo-onshi-esprit-2

 

Si les fantômes, illusions et autres démons sont le cœur du manwha, son personnage principal et son monde sont bien plus réels que vous ne le pensez. Car les Angyo Onshi ont bien existé dans les années 1500. Travaillant essentiellement en Corée, ils étaient, tout comme Mun-Su, des agents du gouvernement qui devaient veiller à ce que les injustices sociales ou financières ne frappent pas les habitants des différentes provinces du pays. Ils étaient en quelque sorte des justiciers au service du pays.

Eux aussi portaient un Mahai, ce médaillon que porte Mun-Su et qui permet de prouver son identité. La seule différence est que celui-ci ne leur permettait pas d’invoquer dans fantômes mais de réquisitionner des chevaux ou des hommes comme le font les porteurs de Mahai à un cheval dans le manwha. Historiquement, Le Nouvel Angyo Onshi est également assez fidèle non pas à la période à laquelle travaillent les Angyo Onshi mais à l’ouverture des pays asiatiques au monde avec par exemple l’utilisation des pistolets, armes peu répandues en Asie mais que les Européens utilisaient quand l’Asie a ouvert ses frontières.

 

shin-angyo-onshi-mahai

 

Mais Le Nouvel Angyo Onshi ne se contente pas de faire référence à d’anciens justiciers ou à des faits historiques. Les 2 auteurs évoquent entre 2 chapitres toutes les influences et les inspirations pour leur manwha. Et en plus de l’Histoire, certains personnages et événements trouvent leur inspiration dans les mythologies coréenne, chinoise ou japonaise et même dans les contes. L’histoire de la mandarague ou le personnage de Chun-Hyang proviennent de contes coréens. Une volonté marquée de partager une partie de leur culture mais qui reste cohérente dans l’univers à dominante fantastique de l’oeuvre.

En plus du manga, Le Nouvel Angyo Onshi a eu droit à une préquelle intitulée Les Origines ainsi qu’à une adaptation en 2004 en film d’animation : Phantom Master – Dark Hero from the Ruined Empire, qui raconte les événements des premiers tomes du manwha.

 

shin-angyo-onshi-mun-su

 

Entre histoire fantastique et version western de Robin des bois, Le Nouvel Angyo Onshi est un manwha surprenant à bien des égards. S’il parvient à mêler avec brio un univers réaliste à une évocation historique, il nous emporte rapidement dans un monde truffé de mystère et de légendes où l’action conduit souvent son héros à faire verser le sang. Aussi détestable qu’attachant, Mun-Su est un héros atypique qui vous donne envie de découvrir l’épopée incroyable du dernier des Angyo Onshi. Quel autre manga faisant référence à des personnages historiques connaissez-vous ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux