Un diable de Tasmanie atteint de "Devil facial tumour decease"
Un diable de Tasmanie atteint de « Devil facial tumour desease »

La « Devil facial tumour desease »

Une étrange épidémie de cancer contagieux a décimé la population australienne de diables de Tasmanie. La maladie semblent se répandre d’un animal à l’autre lorsque ceux-ci se mordent, ce qu’ils font beaucoup, notamment au moment de se disputer de la nourriture ou durant l’accouplement.

La maladie, souvent fatale, se traduit par de larges tumeurs cancéreuses sur la gueule des petits mammifères qui se répartissent ensuite sur tout leur corps avant de les tuer en quelques mois.

Diable de Tasmanie
Un diable de Tasmanie

Selon les scientifiques, la maladie serait apparue chez un premier animal dans une sorte de cellule nerveuse appelée cellule de Schwann. Puis les cellules cancéreuses se seraient propagées d’un diable à l’autre, aidées par la tendance de ces animaux à se mordre l’un l’autre.

Les diables sont tous assez semblables génétiquement, ce qui implique que leur système immunitaire est peu efficace à lutter contre le cancer. Pour préserver ces animaux, les scientifiques ont établi des « populations de sureté » captives d’environ 500 diables sans maladie qui représentent 98 % de la diversité génétique de l’espèce.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de