― Serrgey75 / Shutterstock.com

Certains chercheurs craignent que la Terre ne devienne inhabitable dans quelques années. Si jamais cela devenait réalité, nous serions obligés de coloniser une autre planète pour survivre. D’après les scientifiques, il y aurait suffisamment d’oxygène sur la Lune pour soutenir la vie de huit milliards de personnes pendant 100 000 ans.

L’oxygène se trouve dans le régolithe

La Nasa souhaite renvoyer des humains sur la Lune d’ici 2025. Elle s’est associée à l’Agence spatiale européenne et à l’Agence spatiale australienne pour trouver le meilleur moyen de collecter des ressources sur le satellite naturel de la Terre. Aujourd’hui, les scientifiques indiquent dans une étude qu’il y a beaucoup d’oxygène sur la Lune.

La Lune a aussi une atmosphère, mais elle est principalement composée d’hydrogène, de néon et d’argon, des gaz qui ne nous permettent pas de vivre. Les chercheurs ont donc trouvé une solution ailleurs : le régolithe, la fine poussière grise qui recouvre la surface lunaire. Celui-ci serait composé de 45 % d’oxygène.

Cependant, cet oxygène est enfermé dans des minéraux comme les oxydes de silice, d’aluminium, de fer et de magnésium. Ainsi, il faudra l’extraire de ces minéraux pour que nous puissions le respirer.

— HelenField / Shutterstock.com

Une quantité importante d’oxygène sur la Lune

Les chercheurs estiment qu’un mètre cube de régolithe contient en moyenne 1,4 tonne de minéraux, ce qui peut donner environ 630 kilogrammes d’oxygène pur. Une quantité permettant à une personne de respirer pendant deux ans. En supposant que la profondeur du régolithe soit de dix mètres, il pourrait fournir de l’oxygène pour huit milliards de personnes pendant 100 000 ans.

Reste à savoir comment extraire l’oxygène. Pour les scientifiques, l’électrolyse serait la solution. Sur Terre, ce procédé est utilisé pour produire de l’aluminium. Un courant électrique traverse notamment l’oxyde d’aluminium pour séparer l’aluminium de l’oxygène. Cela semble simple en théorie, mais s’avère plus compliqué en pratique. Un tel procédé nécessiterait une immense quantité d’énergie. En outre, l’oxyde métallique solide devrait être transformé en liquide et cela nécessiterait un équipement industriel important.

1
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
JMB Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
JMB
Invité
JMB

En clair, le titre est racoleur et mensonger : il n’y a pas d’oxygène utilisable pour la respiration humaine sur la Lune !!!