― LStockStudio / Shutterstock.com

L’épidémie de coronavirus a donné lieu à de nombreux débats, notamment concernant la définition de commerces dits essentiels. Ce terme rabaissant n’est pas du goût de tout le monde, c’est pourquoi une première victoire est à fêter ! En effet, les libraires et les disquaires sont enfin considérés comme essentiels par le gouvernement !

Les librairies et disquaires reconnus comme commerces essentiels !

Les confinements vécus par les Français ont été douloureux puisque leurs commerces favoris étaient dans l’obligation de fermer. Cette mesure barrière forte contre le virus a donné lieu à de nombreux débats, notamment sur la question des commerces dits essentiels ou non.

Pour le gouvernement, ce type de commerce concerne avant tout les enseignes alimentaires, mais les Français estiment que les librairies et disquaires sont essentiels pour le bien-être quotidien. En effet, lire et écouter de la musique permettent de vivre ce moment douloureux plus facilement. C’est pourquoi un nouveau décret paru vendredi 26 février au Journal officiel met du baume au coeur.

Pour la première fois, le gouvernement reconnaît les librairies et les disquaires comme commerces essentiels. Une grande victoire pour ces entreprises malmenées par l’épidémie de coronavirus !

Une victoire à célébrer

En effet, leurs concurrents en ligne (comme Amazon) leur ont fait mordre la poussière à cause de cette interdiction du gouvernement. Même si le click and collect était autorisé en novembre, ces enseignes ne pouvaient pas recevoir du public, faisant grandement baisser leur chiffre d’affaires.

Désormais, si un nouveau confinement doit être mis en place, ces commerces pourront rester ouverts et continuer leur activité. Ce qui est d’ailleurs le cas à Dunkerque et à Nice, toutes deux confinées les week-ends.

Le Syndicat de la librairie française célèbre cette décision : « Cette décision est une reconnaissance de la mobilisation de toute une profession et, au-delà, de la filière du livre dans son ensemble, ainsi que des lecteurs eux-mêmes, dont le soutien durant toute la crise sanitaire s’est révélé exceptionnel », relate Le Figaro.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de