En France, acheter des fruits et des légumes devient un luxe pour les personnes les plus pauvres

Une étude de l’association Familles Rurales, montre que cette année le prix des fruits et légumes a grimpé et démontre une difficulté pour les ménages de s’adapter aux prix fluctuants de ces aliments.

 

UNE FLUCTUATION DES PRIX DIFFICILE À SUIVRE POUR LES MÉNAGES

En se basant sur 8 fruits et 8 légumes étudiés par 54 veilleurs dans 33 départements à différents périodes de l’été, l’association a pu remarquer que les prix des fruits avaient augmenté de 4 % sur un an et de 5 % pour les légumes. En 2017, les prix avaient pourtant baissé et en 2016, ils avaient connu une hausse record.

C’est cette instabilité que l’association dénonce : « Alors que le pouvoir d’achat des ménages se veut relativement stable depuis 2011, les prix des fruits et légumes connaissent de très importantes fluctuations d’une année sur l’autre. Il est difficile d’y consacrer un budget constant sur la durée ce qui est un frein à une politique nutritionnelle efficace ».

Les prix fluctuent bien sûr avec les conditions météorologiques mais pour l’association, ils dépendent aussi beaucoup des négociations commerciales entre distributeurs et fournisseurs sur lesquelles des réformes sont envisageables.

 

LES RECOMMANDATIONS DES AUTORITÉS SANITAIRES PEU SUIVIES

En ce qui concerne les prix, un kilo de fruits coûte en moyenne en 2018, 3,91 € contre 3,76 € l’année dernière et celui des légumes 2,25 € contre 2,14 € en 2017. Il y a pourtant des disparités importantes parmi les différents fruits et légumes. En effet, les fruits peu chers comme les pêches ont flambé (3,30 €, +18%). Ceux de fruits plus chers se sont par contre adoucis comme ceux des fraises (6,83 €, -13%) et cerises (6,01 €, -2,1%).

Pour les légumes, le prix des carottes au kilo a subi une incroyable augmentation (1,85 €, + 43 %), tout comme les courgettes (1,73 €, +13 %), salades (1,06 €, +12 %) et poivrons (3,43 €, +7,5 %) dans une moindre mesure. Les tomates (1,88 €, -10 %) et pommes de terre 1,30 €, -6,5 %) ont par contre vu leurs prix baissés.

Ce sont dans les enseignes de hard discount que les prix restent les plus bas (46,99€ le panier de 16 fruits et légumes) suivis par le supermarchés (49,08€) puis les marchés (57,05 €).

L’association conclut que pour manger cinq fruits et légumes par jour, une famille de quatre personnes doit payer entre 115 et 255 € par mois selon si les produits sont bio ou pas, ou selon le lieu de course. Toujours selon l’étude, seule une famille sur 3 (33 %) respecte la recommandation des autorités sanitaires.

 


Le cerveau humain génère une puissance continue d’environ 20 watts

— @DailyGeekShow