lampe uv ongles
— Svyatoslav Balan / Shutterstockcom

Il est désormais fréquent que les salons de manucure utilisent des séchoirs UV pour que le vernis à ongles sèche plus vite et pour qu’il dure plus longtemps. Mais l’usage de ces appareils n’est pas sans danger. Une nouvelle étude a même montré que les séchoirs à ongles UV endommagent l’ADN et provoquent des mutations cellulaires.

Des appareils au potentiel cancérigène élevé

Comme de nombreux autres domaines, la manucure a beaucoup changé au fil des ans grâce à l’intégration de la technologie et de diverses techniques modernes. Parmi les outils qui ont définitivement apporté du nouveau dans le secteur de la manucure, il y a le séchoir à ongles ultraviolet. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un appareil qui permet de sécher plus rapidement les vernis à ongles et d’avoir un résultat plus net et plus durable. L’usage de cet appareil est notamment obligatoire pour les vernis à gel.

Les ondes ultraviolettes sont en effet nécessaires pour frapper les molécules photo-initiatrices dans le gel et les activer afin que le vernis durcisse. Si les professionnels en manucure vantent généralement la praticité des séchoirs à ongles UV, les scientifiques appellent à la prudence. Il faut en effet savoir que ce genre d’appareil qui utilise des ondes UV a des effets néfastes sur la santé. Une nouvelle étude réalisée par les chercheurs de l’université de Californie à San Diego a notamment montré que ces appareils endommagent l’ADN.

En effet, selon les résultats de l’étude publiée dans la revue Nature Communications, l’utilisation de dispositifs émettant de la lumière ultraviolette – notamment les séchoirs à ongles UV – entraîne la mort cellulaire et des mutations cancérigènes dans les cellules humaines. Notons que les recherches sur les séchoirs à ongles UV sont très rares. Jusqu’à présent, les études sur les effets néfastes des appareils à rayons UV se sont concentrées sur les lits de bronzage – qui sont effectivement nocifs pour la santé.

ongles
— Blaz Kure / Shuterstock.com

Des appareils très courants qui présentent un danger bien réel pour la santé

Face à cette découverte sur les séchoirs à ongles UV, les chercheurs enjoignent au public d’être prudent. « Si vous regardez la façon dont ces appareils sont présentés, ils sont décrits comme étant sans danger », a déclaré Ludmil Alexandrov, auteur principal de l’étude, dans un communiqué. « Mais, à notre connaissance, personne n’a réellement étudié ces dispositifs et comment ils affectent les cellules humaines aux niveaux moléculaire et cellulaire jusqu’à présent », a-t-il ajouté.

Dans le cadre de leur étude, les chercheurs se sont notamment focalisés sur trois lignées cellulaires distinctes : des kératinocytes de la peau humaine, des fibroblastes du prépuce humain et des fibroblastes embryonnaires de souris. Les résultats ont montré que l’exposition à la lumière UV pendant une session de 20 minutes provoquait la mort de 20 à 30 % des cellules exposées, tandis que trois sessions de 20 minutes provoquaient 65 à 70 % de mort cellulaire. Les cellules restantes n’étaient peut-être pas mortes, mais elles ont créé des dommages à l’ADN et des mutations, établissant des parallèles avec le cancer de la peau.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments