Jalula
Image d’illustration — © David King from Haifa, Israel / Wikimedia Commons

L’histoire de l’ancien Moyen-Orient, creuset de civilisations, vient de faire l’objet de nouvelles découvertes. Les fouilles récentes en Irak ont mis au jour les vestiges de l’ancienne ville de Jalula, un site clé dans l’histoire des confrontations entre les Sassanides et les musulmans. Cette découverte, orchestrée par le State Board of Antiquities and Heritage irakien (SBAH), promet d’éclairer davantage l’histoire de cette région.

L’ancienne ville de Jalula

L’effort de cartographie de l’ancienne Jalula a été dirigé par le professeur Ali Obeid Shalgham, secondé par le chercheur Ahmed Abdul Jabbar Khamas. L’objectif principal de ces fouilles est de délimiter les contours exacts de cette cité historique, qui fut le théâtre d’une des batailles les plus significatives de l’histoire du Moyen-Orient. Leur travail s’inscrit dans un effort plus large de documentation et de préservation du patrimoine historique de l’Irak.

Selon les récits historiques, Jalula était le centre de la province de Šāḏ Qobāḏ sous l’Empire sassanide. Il est important de différencier cette ancienne cité de la ville moderne de Jalula, établie en 1958 et située près du village de Bahiza. La ville était une plaque tournante du commerce, ce qui lui conférait une importance stratégique.

Située au nord de la province de Diyala, Jalula était une ville stratégiquement importante, un carrefour de routes vers l’Irak, le Krasan et l’Azerbaïdjan. Cette importance stratégique remonte à l’époque où les forces sassanides choisirent ce lieu pour résister aux avancées des armées islamiques, après la chute de Dastagird en 628 après J.-C. 

La bataille de Jalula

La bataille de Jalula, survenue en 637 après J.-C., est un événement historique majeur qui a opposé l’Empire sassanide au califat Rashidun. Le calife Umar avait planifié cette bataille stratégiquement, la considérant comme un préalable nécessaire avant de se diriger vers Tikrit et Mossoul. 

La mission avait été confiée à Hashim ibn Utbah, tandis que les forces perses étaient commandées par le général Mihran. Cette bataille, documentée par de nombreux historiographes arabes, est décrite comme la « victoire des victoires » par le célèbre historien Khalifah ibn Khayyat.

Le combat se termina par un triomphe musulman, les Perses subissant des pertes importantes. Le dernier souverain sassanide, Yazdegerd III, hésite à envoyer une armée de secours pour aider à la défense de la ville et, après un siège de sept mois, la ville se rend. Après la prise de Jalula, les armées califales avancent sur Tikrit et Mossoul avant de conquérir la Perse, ce qui entraîne la chute de l’Empire sassanide.

Un nouveau chapitre de l’histoire

Les récentes découvertes archéologiques à Jalula ne se limitent pas à définir les frontières de l’ancienne ville. Selon Shalgham, ces fouilles archéologiques ont également permis de découvrir et de documenter plusieurs sites et établissements historiques importants. Cette découverte permet de mieux comprendre les événements historiques qui ont façonné Jalula et souligne l’importance stratégique de la ville dans l’histoire.

Les chercheurs espèrent que l’étude approfondie de Jalula permettra de mieux comprendre les interactions entre les différentes civilisations qui ont traversé cette région. Les chercheurs et les historiens attendent avec impatience les prochaines découvertes qui, sans aucun doute, continueront à façonner la compréhension de l’histoire ancienne.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments