L’invention écologique de ces enfants va permettre d’économiser 6 milliards de litres d’eau par an

Deux jeunes Allemands de neuf et onze ans ont créé un ingénieux système de récupération d’eau de pluie destiné à nettoyer le pare-brise des voitures. Une invention écologique à l’heure où le secteur automobile cherche désespérément à se mettre au vert. 

 

Quand le bon sens s’éveille

Le génie n’attend pas le nombre d’années : Daniel et Lara Krohn en sont la parfaite illustration. Ces deux jeunes Allemands, âgés respectivement de onze et neuf ans, ont inventé un système de récupération de gouttes de pluie ayant le potentiel de réduire drastiquement l’impact environnemental du secteur automobile.

« Il pleuvait à torrent. Il y avait de l’eau absolument partout, sauf dans le réservoir de liquide lave-glace ! L’idée est venue d’un coup et nous a parue tellement évidente… Il suffisait de réutiliser l’eau de pluie. »

Daniel Krohn

La genèse du projet est née d’une mésaventure toute banale survenue l’été dernier. Les enfants et leur père roulaient paisiblement quand une averse les a surpris. Après qu’elle eut pris fin, le paternel entreprit de nettoyer son pare-brise obstrué. Problème : le réservoir du liquide lave-glace s’avéra désespérément vide, et les essuie-glaces ne faisaient qu’aggraver la situation. C’est ainsi que Daniel et Lara ont eu l’idée de remplacer le liquide lave-glace par de l’eau de pluie !

Deux petits génies

Détenir la bonne idée ne fait pas tout : encore faut-il avoir le sens pratique pour lui donner corps ! Daniel et Lara Krohn décident alors de construire un mini-prototype qu’ils présenteront à l’occasion d’un concours de science régional.

« Difficile de croire que nous étions les premiers à y penser […] Pour tester notre idée, nous avons démonté certains de nos jouets qui intégraient des circuits d’eau comme notre camion de pompier ou encore notre aquarium. On a ensuite fabriqué un système de filtre pour nettoyer l’eau, et ça marchait parfaitement ! »

Lara Krohn

Pour que leurs explications soient des plus limpides, le duo se munit d’un aquarium où repose le modèle miniature d’une Ford Focus RS aspergée d’eau. Le jury est conquis : Lara et Daniel Krohn remportent le premier prix, en même temps que la curiosité des ingénieurs Ford

Une industrie automobile plus écologique 

Fascinés par l’idée du tandem, les ingénieurs de la marque automobile américaine leur ont proposé de tester leur dispositif sur un véhicule à taille réelle : le Ford S-Max. Les équipes Ford ont muni le véhicule d’un bac de récupération directement fixé au pare-brise et relié au réservoir du lave-glace par un tuyau en caoutchouc.

« L’invention de Daniel et Lara se cachait sous les yeux des conducteurs depuis des dizaines d’années, et il a suffi d’un éclair de génie de deux enfants pour qu’elle se concrétise. En moins de cinq minutes de pluie, le réservoir du véhicule était complètement rempli. »

 

Theo Geuecke, ingénieur chez Ford Europe

Le système « Krohn » arrive pile au bon moment pour les constructeurs automobiles toujours plus désireux de respecter l’environnement. Non content d’économiser les six milliards de litres d’eau annuels consacrés au lavage du pare-brise par les conducteurs européens, l’invention des deux jeunes Allemands pourra aussi servir à l’entretien des capteurs et des caméras de plus en plus sollicités par les constructeurs !

Les ingénieurs de l’automobile planchent déjà sur les différentes manières d’exploiter l’eau de pluie et l’humidité de l’habitacle pour les transformer en eau potable. C’est fou tout ce qu’on peut faire avec un peu de bon sens…


La plupart des rues au Japon n’ont pas de nom ni de numéro

— @DailyGeekShow