Pixabay

ALLERGIES, AFFECTIONS RESPIRATOIRES ET OTITES

Les affections respiratoires sont des conséquences assez communes chez les grands amateurs de produits laitiers. Cependant, elles sont exacerbées chez les personnes intolérantes au lactose, puisque leur organisme est fragilisé par la consommation de lait et produits dérivés. Mais ici, ce n’est pas le lactose qui est responsable de ces maux, c’est la caséine, la protéine principale présente dans le lait et ses dérivés. Celle-ci provoque une réaction allergique/immune dans plusieurs endroits du corps pour laquelle notre système immunitaire n’a d’autre réponse qu’un épanchement de mucus.

Cette sécrétion visqueuse du corps humain a pour fonction première l’évacuation des poussières et des microbes. Cependant, la caséine peut faire épaissir, et même durcir, le mucus présent dans les sinus, le nez, les oreilles, les bronches ou tout autre partie de l’organisme. Le mucus stagne alors et devient malgré lui un nid douillet pour les virus et les bactéries. Ainsi, nombreuses sont les personnes intolérantes au lactose à souffrir de rhumes à répétition, mais aussi de sinusites, bronchites et otites.

L’un des rôles du mucus est également d’éloigner les allergènes. Mais s’il ne s’écoule pas correctement, il ne peut accomplir sa mission, ouvrant la voie aux allergies existantes. De plus, le corps humain a des difficultés à digérer la caséine, qui ne lui est pas destinée. Ainsi, la protéine de lait pénètre dans le sang, irrite les tissus et crée des sensibilités aux allergènes… la caséine permet donc de développer de nouvelles allergies. D’ailleurs, pendant l’étude de l’université de Cardiff, 40 % des 133 sujets ont présenté des allergies dans les 48 heures d’observation.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de