―Vytautas Kielaitis / Shutterstock.com

Souvent critiqué par les associations de défense de l’environnement, Ikea va également se lancer dans l’économie circulaire. Le géant suédois va lancer une campagne inédite de rachat de meubles pour ensuite les revendre entre le 24 novembre et le 3 décembre dans un total de 27 pays. Il projette ensuite de pérenniser ce système.

Dans le cadre de cette campagne baptisée « Buy Back Friday », les clients pourront rapporter leurs anciens meubles et obtenir en contrepartie un bon d’achat d’un montant variant entre 30 % et 50 % du prix du meuble neuf. La firme suédoise souligne toutefois que les meubles doivent être entièrement démontés et qu’ils ne comportent aucune pièce manquante. Une fois le meuble déposé chez Ikea, celui-ci sera revendu, offert à des associations ou recyclé.

La firme prévoit d’installer des espaces dédiés à la revente des meubles d’occasion dans tous ses magasins d’ici l’année 2021. Ces types d’espaces sont déjà disponibles dans certains magasins à titre expérimental. « Des pays comme l’Australie ou le Canada sont déjà en train de tester les services de rachat, mais le Buy Back Friday sera la première fois que nous le ferons dans 27 pays », a déclaré Paul Mills, un porte-parole d’Ingka, à l’Agence France-Presse.

Cette initiative semble être un bon moyen pour le géant suédois de se faire une nouvelle clientèle. Cependant, son principal but est de répondre aux critiques selon lesquelles son système conduit à la surconsommation et au gaspillage. Par ailleurs, il s’engage à être totalement circulaire en 2030. D’ici là, il se donne pour objectif de réduire son empreinte climatique globale de 70 % en moyenne par produit.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de