Fortement impactés par le réchauffement climatique, de nombreux récifs coralliens se meurent. Mais des chercheurs viennent de découvrir que le fait de diffuser certains types de sons à l’aide de haut-parleurs sous-marins permettait de leur donner un sacré coup de fouet.

Accélérer le rétablissement de l’écosystème

Récemment présentée dans la revue Nature Communications, cette nouvelle étude s’est concentrée sur l’impact de certains sons diffusés à proximité de coraux morts ou mourants. En diffusant des sons ambiants d’écosystèmes sains à proximité de récifs très mal en point afin d’attirer des spécimens de poissons juvéniles et adultes, les scientifiques ont vu le nombre de poissons y évoluant doubler, tandis que la diversité des espèces présentes a augmenté de 50 % par rapport aux récifs n’ayant pas bénéficié d’un tel coup de pouce acoustique.

Bien que l’augmentation du nombre de poissons évoluant à proximité de récifs coralliens moribonds ne suffise pas à régénérer entièrement ces derniers, les différentes espèces de poissons (herbivores, détritivores, planctonivores…) participent activement à sa revitalisation, en nettoyant les récifs et en créant des espaces permettant la croissance de nouveaux coraux. « Si elle est combinée à la restauration de l’habitat et à d’autres mesures de conservation, cette augmentation pourrait accélérer le rétablissement de l’écosystème », a déclaré Andy Radford, chercheur à l’université de Bristol et co-auteur de l’étude.

― Irina Markova/Shutterstock

Réchauffement et acidification des océans

Le principal facteur à l’origine de la hausse de la mortalité des coraux se résume à l’augmentation de la température des océans. Les coraux tropicaux réalisent en effet une symbiose photosynthétique avec une algue appelée zooxanthelle, qui leur permet de vivre dans des eaux pauvres en nutriments, à former d’importants récifs calcaires et à abriter des écosystèmes diversifiés. Stressés en eau trop chaude, les coraux commencent à expulser cette algue et blanchissent. Si la température ne baisse pas rapidement, l’expulsion devient permanente et entraîne la mort du corail.

Parmi les autres facteurs associés au déclin des coraux, on retrouve l’acidification des océans, directement liée à la hausse du taux de CO2 dans l’atmosphère, phénomène qui fragilise le squelette du corail, fait de carbonate de calcium, et entraîne la dissolution des fonds marins. Récemment, une étude menée par les chercheurs américains dans les Keys de Floride a quant à elle souligné l’impact de la concentration élévée en composés azotés (engrais) des eaux usées et des eaux de ruissellement, dans ce processus.

Si rien n’est fait, la quasi-totalité des coraux de la planète seront menacés de disparition d’ici 2050.

© YouTube

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de