gypaete barbu_Bartgeier_Gypaetus_barbatus__Richard_Bartz_1

Il se frictionne le plumage de boue pour paraître plus intimidant

Le plumage des gypaètes présente une variété de nuances, du blanc pur au rouge-orange. Les sols souillés par l’oxyde de fer donnent aux oiseaux leur apparence de feu. Les gypaètes barbus s’appliquent cette boue ferrugineuse à l’aide de leurs griffes avant de se lisser les plumes pendant près d’une heure pour donner une lueur orange vif. De façon générale, ils sont attirés par le rouge des feuilles ou du bois. Les oiseaux en captivité manifestent le même comportement, ce qui permet de le qualifier d’instinctif, contrairement à un comportement appris. Le problème, c’est qu’en l’absence de boue, ils sont condamnés à une blancheur immaculée qui les dévalorise aux yeux de leurs congénères.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de