Vous avez certainement entendu parler de l’application FaceApp, très populaire ces derniers jours. Le but ? Vieillir votre visage de façon assez réaliste, un concept repris par de nombreux internautes et stars. Devant ce phénomène qui amuse de plus en plus de monde, Greenpeace a choisi de l’exploiter d’une façon subtile afin de produire un dérivé : EarthApp. Plutôt que votre visage, découvrez à quoi ressemblera la planète d’ici 50 ans. Un résultat qui n’est pas des plus agréables.

Sensibiliser les gens sur les problèmes pressants

Plutôt que de partager massivement des selfies de personnes vieillies grâce à une intelligence artificielle, Greenpeace souhaite battre le fer tant qu’il est encore chaud et alerter sur des problèmes bien plus graves que le vieillissement de chacun, un processus naturel. Ici, le but est bien évidemment de tirer la sonnette d’alarme sur des endroits qui pourraient bien disparaître, comme par exemple cette place à Saint-Pétersbourg.

Saint-Pétersbourg

Ainsi, ces quelques clichés qui ont été partagés, grâce à la collaboration de Isobar Moscow – une agence de communication russe -, permettent de se rendre compte à travers des paysages avant/après des conséquences dramatiques du changement climatique. L’équilibre est fragile, et en seulement 50 ans, tout peut radicalement changer. Que ce soient des phénomènes d’assèchement ou de montée des eaux, n’importe quel biome est touché.

Greenpeace n’en est pas à son coup d’essai

Il y a quelque temps, la célèbre ONG a effectué un coup de maître à travers son 10 Years Challenge. Le Daily Geek Show ne manquait d’ailleurs pas de vous en parler, à travers cet article. Ici, il était question de rappeler les changements radicaux que notre planète avait connus, en seulement 10 ans. C’est l’occasion de constater de terribles conséquences, que ce soit au niveau de la fonte des glaces, des ours polaires, de la pollution plastique ahurissante, ou encore sur les forêts complètement anéanties. Plus que jamais, notre Terre est impactée, et nous venons d’ailleurs en ce 29 juillet d’atteindre le “jour de dépassement” (c’est-à-dire le moment où la planète a consommé plus de ressources que ce qu’elle peut produire naturellement chaque année).

Pour revenir à EarthApp, il s’agit donc d’une application mobile qui permettra d’afficher des résultats sur l’état de notre planète. Plus que jamais, nous comprenons l’importance de limiter au maximum le réchauffement climatique. Diana Volkova, une créatrice de chez Isobar Moscou, explique d’ailleurs : “Le changement climatique devient de plus en plus difficile à ignorer : nous voyons comment le temps change, de plus en plus les écosystèmes deviennent instables. Et lorsque les utilisateurs affichent leur visage « vieilli » (sur l’application FaceApp), une question se pose : A quoi va ressembler notre environnement ?”

View this post on Instagram

В Сибири и Якутии сейчас происходит настоящая экологическая катастрофа: только по официальным данным, горит больше миллиона гектаров леса. А что будет, если мы заглянем в будущее и «состарим» нашу планету? Ещё больше тайги может остаться только на наших фото — в реальности она будет уничтожена более частыми и разрушительными пожарами в результате изменения климата. Из-за выбросов парниковых газов от деятельности человека наша планета нагревается и очень быстро меняет свой привычный облик. Климатологи бьют тревогу: человечество больше не может бесконтрольно сжигать уголь, нефть и газ так, как будто завтра не придёт никогда. ⠀ Присоединяйтесь к нам, чтобы начать действовать вместе. Подпишите петицию, ссылка в сторис . #greenpeace #greenpeacerussia #faceapp #climatechange

A post shared by Greenpeace России (@greenpeaceru) on

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de