— 4045 / Shutterstcock.com

Le monde est en train de changer et le secteur de l’énergie est l’un des domaines les plus affectés par ces changements. En effet, avec les problèmes climatiques actuels, il est plus qu’urgent de passer à l’énergie renouvelable. Dans cette optique, des chercheurs ont cherché des moyens pour transformer les gratte-ciels en batteries gravitationnelles.

Une idée innovante qui se base sur les ascenseurs

Avec la crise climatique, l’humanité doit agir, notamment en ce qui concerne la production d’énergie. Et dans ce domaine, l’énergie renouvelable reste la meilleure option. S’il a été mainte fois prouvé que les sources d’énergie verte peuvent parfaitement répondre aux besoins en énergie des communautés humaines, il existe tout de même des contraintes qui freinent la transition énergétique. Parmi ces contraintes figure le stockage de l’énergie produite. Heureusement, on ne cesse de faire des progrès en matière de technologie, et les scientifiques ont trouvé une solution très originale pour résoudre ce problème.

Les chercheurs de l’Institut international pour l’analyse des systèmes appliqués (IIASA) ont notamment proposé de transformer les gratte-ciels en batteries gravitationnelles géantes. Si cela peut sembler très compliqué, le concept décrit dans la revue Energy est en fait assez simple : l’énergie renouvelable excédentaire peut être stockée sous forme d’énergie potentielle en l’utilisant pour soulever quelque chose de lourd jusqu’à un point plus élevé. Cette énergie pourra ensuite être libérée en utilisant la gravité pour alimenter une sorte de générateur.

Les ascenseurs seront ainsi les pièces maîtresses de ce concept, puisqu’ils seront équipés d’un dispositif de remorque autonome pour porter les objets lourds nécessaires au stockage de l’énergie potentielle. Les espaces vides en haut et en bas des bâtiments seront également utilisés pour le stockage des objets à transporter. Appelée Lift Energy Storage Technology (LEST), ce concept est particulièrement intéressant, dans la mesure où son implication ne nécessitera pas de grands travaux et de grands investissements puisque les gratte-ciels sont déjà équipés d’ascenseurs.

© Hunt et al. (2022)

Un concept très intéressant, mais qui a ses limites

Bien qu’il y ait tout de même quelques travaux à faire, les coûts seront largement réduits dans la mesure où l’idée serait d’utiliser ce qui existe déjà, mais d’une manière différente. Par ailleurs, les dépenses engagées dans la mise en place du système seront minimes par rapport aux avantages à tirer de ce système. Le principal avantage étant notamment que les bâtiments dotés du LEST pourront réduire leur dépendance au réseau central. Cela permettra ainsi d’alléger considérablement les factures d’électricité ainsi que le réseau central, et d’améliorer la qualité de l’électricité dans toute la ville.

De plus, cela permettra également de réduire les dépenses communautaires. « L’utilisation coordonnée de ces ressources distribuées atténue le besoin d’investir dans des systèmes de stockage centraux à grande échelle », a expliqué Behnam Zakeri, coauteur de l’étude, dans un communiqué. Bien évidemment, d’autres études seront nécessaires pour faire de ce concept une réalité. Les chercheurs doivent notamment déterminer où les poids du système peuvent être stockés au sommet du bâtiment lorsque le système est complètement chargé. Ils doivent également trouver une solution pour répartir suffisamment le poids pour s’assurer que les plafonds ne s’effondrent pas.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments