Longtemps considérée comme un animal fantastique, la girafe pourrait bientôt n’être qu’un animal de légende. L’Union internationale pour la conservation de la nature vient de classer certaines espèces de girafes en danger critique d’extinction. Une situation très inquiétante d’autant que les autres sont également vulnérables d’après l’UINC.

DEUX SOUS-ESPÈCES EN GRAND DANGER

Parmi les nombreuses espèces que compte la famille des girafes, deux sont concernées par la classification comme espèces en danger critique d’extinction. Il y a en premier lieu la girafe du Kordofan, espèce vivant essentiellement en Afrique de l’Ouest et dont il ne reste que 1 400 individus mais la plus menacée est la girafe de Nubie.

Présente au Soudan et en Éthiopie, cette espèce autrefois très présente en Afrique du Nord ne compte aujourd’hui que 455 spécimens. Des chiffres plus qu’alarmants car entre 1985 et 2015, c’est près de 40 % des girafes mondiales qui ont disparu.

COMBIEN RESTE-T-IL DE GIRAFES A L’ÉTAT SAUVAGE ?

Depuis 30 ans, le nombre de girafes diminue chaque année et à l’heure actuelle, il ne resterait que 68 293 girafes dans le monde (toutes espèces confondues). Si la girafe du Kordofan et la girafe de Nubie sont les plus en danger, les autres sont également présentes sur la liste de l’UINC, mais ont un statut « vulnérable » ou « quasi-menacée ».

Julian Fennessey, coprésident du groupe de spécialistes des girafes et des okapis de l’UICN, s’est exprimé sur ce choix en évoquant le fait que les animaux sont victimes «de fortes pressions dans certaines de leurs zones de peuplement privilégiées en Afrique de l’Est, centrale et de l’Ouest. La Commission pour la survie des espèces de l’UICN «tire la sonnette d’alarme depuis quelques années maintenant».

QUELLES SONT LES CAUSES DE CETTE DISPARITION ?

Les girafes sont une espèce protégée dans de nombreux pays africains, cependant c’est la destruction de leur environnement qui est en partie responsable de leur disparition. Déforestation, réchauffement climatique et expansion des activités agricoles font que les animaux ne trouvent plus de nourriture.

Mais les girafes sont aussi les proies de nombreux chasseurs humains et plus étonnant encore, ce sont les victimes collatérales de violences militaires. Enfin, les produits faits à partir de girafe comme des vêtements ou des trophées sont importés en grande quantité aux Etats-Unis, expliquant la disparition précipitée de certaines girafes.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de