Gengis Khan
— Adwo / Shutterstock.com

Gengis Khan a unifié les Mongols et son influence s’est répandue depuis l’océan Pacifique jusqu’en Ukraine. Son royaume a aussi été étendu à cette frontière jusqu’en 1227, l’année de sa mort. D’ailleurs, ses successeurs ont continué à conquérir des territoires. Justement, les archéologues ont passé des décennies à chercher le tombeau du Grand Khan. En effet, les chercheurs ont tenté de savoir si, par sa réputation, Gengis Khan a été enterré dans un grand monument comme une pyramide, ou s’il a été placé dans un mausolée en terre cuite avec ses guerriers.

L’emplacement de sa tombe reste un mystère

Jusqu’à présent, les archéologues n’ont pas encore été en mesure de découvrir l’emplacement de la tombe de ce leader. D’ailleurs, des locaux mongoliens ont affirmé ne pas vouloir la retrouver. En effet, Gengis Khan n’est pas seulement un leader de guerre, mais il est presque vénéré comme un dieu par certaines personnes en Mongolie. Des recherches ont quand même été effectuées afin d’apporter de la lumière sur sa tombe.

Selon les chercheurs, il est possible que Gengis Khan ait été mis en terre dans la province de Khentii, à l’est de la Mongolie, où il est né. D’après Nancy Steinhardt, professeure d’art d’Asie de l’Est au Penn Museum de l’université de Pennsylvanie, même si la tombe se situe dans sa région natale, elle ne sera pas facile à trouver.

Les archéologues n’ont découvert aucun document ni script faisant référence à l’endroit où Gengis Khan a été enterré. Une équipe d’archéologues a expliqué que, malgré les recherches par satellite du site, ils n’étaient pas en mesure d’identifier la tombe. D’autant plus qu’ils n’ont pas connaissance de l’apparence physique de cette figure légendaire. Pourtant, des documents sur l’histoire de l’Empire mongol ont bel et bien existé, mais rien sur le lieu de son enterrement.

En revanche, une partie des textes anciens mentionne que Gengis Khan était très attaché au Burkhan Khaldun, une montagne sacrée qui se situe dans la province de Khentii. Selon les textes, Gengis a pu échapper à ses ennemis grâce à cette montagne. Le texte cite les mots suivants : « Chaque matin je sacrifierai à Burkhan Khaldun, chaque jour je le prierai : la progéniture de ma progéniture doit s’en souvenir et faire de même. » C’est ce qui a amené les archéologues à conclure que sa tombe pouvait s’y trouver.

Gengis Khan
— Yoss J / Shutterstock.com

Les textes anciens ne mentionnent pas tout sur Gengis Khan

Les textes mentionnent que Gengis Khan est mort à l’âge de 67 ans. Durant l’année de sa mort, son armée a livré combat contre les Tangouts, une armée de l’actuel nord-ouest de la Chine. D’après l’historien Frank McLynn, son corps a pu ne pas être rapatrié en raison des milliers de kilomètres qui séparent la Mongolie et le nord-ouest de la Chine. Frank McLynn a fait mention de cela dans son livre intitulé Gengis Khan : L’homme qui a conquis le monde, une œuvre qui a été éditée par Bodley Head, en 2015. En 1227, les Mongols n’avaient pas encore connaissance des techniques d’embaumement. De ce fait, il est possible que ce roi ait été enterré dans la région d’Ordos, dans le nord-ouest de la Chine.

D’après l’explorateur Marco Polo, qui a vécu de 1254 à 1324, environ 20.000 personnes ont été assassinées dans le but de garder l’emplacement de la tombe de Gengis Khan secret. Son histoire a été recueillie par l’écrivain Rustichello da Pisa dans son livre intitulé Les Voyages de Marco Polo. Mais les archéologues ne sont pas parvenus à vérifier la véracité de ses propos puisque le livre a été publié en 1300, ce qui signifie que Marco Polo a vécu un siècle après Gengis Khan.

Pour aller plus loin, découvrez 10 faits fascinants sur Gengis Khan, le fondateur du plus grand empire de tous les temps.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments