Freud-3

Il a demandé à un ami d’abréger ses souffrances

En 1939, suite à ses nombreux problèmes de santé, Freud est dans un état grave et particulièrement faible. Mourant, il rappelle à son ami Max Schur sa promesse de ne pas le « tourmenter inutilement ». Avec l’accord de la fille de Freud, le médecin lui injecta trois doses lourdes de morphine, faisant plonger le psychanalyste dans un coma profond duquel il ne se réveilla jamais.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de