testicule fossile
— © Jared Thomas

Des chercheurs américains ont récemment décrit un fossile d’insecte préhistorique exceptionnel. Vieux de 50 millions d’années, celui-ci inclut plusieurs organes et tissus internes parfaitement préservés.

Lumière sur Arethaea solterae

Appartenant au genre Arethaea, également connu sous le nom de katydidé à pattes filiformes (en référence à leurs membres semblables à des brins d’herbe), cette ancienne espèce d’insecte a été baptisée Arethaea solterae en l’honneur de Leellen Solter, pathologiste des insectes aujourd’hui à la retraite.

« Les katydidés sont très rares dans les archives fossiles, de sorte que tout nouveau spécimen découvert contribue à éclairer leur histoire évolutive », estime Sam Heads, auteur principal de la nouvelle étude, publiée dans la revue Palaeoentomology. « Nous savons maintenant qu’il y a environ 50 millions d’années, ce genre avait déjà évolué et possédait une morphologie lui permettant de se fondre dans son environnement et de tromper la vigilance des prédateurs. »

Si la préservation d’une grande partie du tube digestif n’a pas particulièrement surpris l’équipe, l’examen minutieux du fossile au microscope a révélé des structures beaucoup plus inhabituelles : des fibres musculaires thoraciques associées aux ailes ou aux muscles des flancs, des tissus connus sous le nom de « corps gras », et même l’inclusion d’un testicule.

testicule fossile
— © Jared Thomas

« Une partie du tube digestif, plus précisément de l’intestin moyen, connue sous le nom de ‘ventricule’ était parfaitement préservée », détaille Heads. « Il y avait également ces petits tubules semblant tous se connecter à une structure ronde, qui ne peuvent être que les glandes annexes associées au testicule. »

Une structure anatomique étonnamment proche de celle des katydidés modernes

La comparaison du fossile à plusieurs spécimens de katydidés modernes disséqués a révélé une structure anatomique quasi identique. « Le testicule, les glandes et le ventricule étaient globalement les mêmes chez les katydidés actuels. J’en suis resté bouche bée », souligne Heads.

À cheval sur trois États, la formation de Green River constitue l’un des dépôts fossiles les plus célèbres des États-Unis. Si les découvertes y ayant été réalisées au cours des dernières décennies ont offert un aperçu précieux de la faune et de la flore préhistorique de la région, celle d’A. solterae a été décrite comme unique en son genre.

« Je ne m’attendais pas à voir ce genre de structure préservée dans une compression rocheuse », explique Heads. « À ma connaissance, il s’agit du seul fossile de ce type à présenter un tel degré de préservation. »

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments