― KucherAV / Shutterstock.com

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la fatigue est l’un des symptômes principaux lors d’une contamination au Covid-19. Cette fatigue est plus forte qu’un état d’épuisement normal ou de somnolence. Il s’agit d’une fatigue excessive qui persiste malgré le repos ou une bonne nuit de sommeil. C’est probablement la conséquence directe d’une forte réponse immunitaire de notre organisme au virus.

Mais chez certaines personnes, la fatigue persiste même lorsque l’infection a disparu. Cela peut être débilitant et frustrant. Le simple fait de se reposer davantage ne change rien.

Lassitude ou fatigue, quelle différence ?

Le terme « fatigue » peut couvrir des réalités différentes selon les personnes. Certaines personnes veulent dire que leurs muscles sont facilement affaiblis. Marcher jusqu’à la boîte aux lettres leur donne l’impression d’avoir couru un marathon. D’autres personnes encore décrivent un épuisement généralisé, qu’elles soient en mouvement ou non. Les gens peuvent ressentir une fatigue physique, mentale ou émotionnelle, ou une combinaison de ces trois types de fatigue. La différence entre la lassitude et la fatigue est la suivante : la lassitude peut s’atténuer avec un repos suffisant alors que la fatigue persiste même si une personne dort et se repose plus que jamais.

Les spécificités de la fatigue due au Covid-19

Comme il n’existe pas de définition commune de la fatigue post-Covid, il est impossible de donner des chiffres exacts sur le nombre de personnes qui en souffrent. Les estimations varient considérablement dans le monde entier. Une analyse de 21 études a révélé que 13 à 33 % des personnes étaient fatiguées 16 à 20 semaines après le début de leurs symptômes. Il s’agit d’un problème répandu et inquiétant.

Les symptômes qui doivent susciter une inquiétude particulière sont les suivants : fièvre, perte de poids inexpliquée, saignements ou ecchymoses inhabituels, douleur (n’importe où) qui vous réveille pendant votre sommeil ou sueurs nocturnes abondantes. En tout cas, au moindre doute il vous est conseillé de consulter votre médecin traitant.

Il existe des similitudes frappantes entre le syndrome de fatigue chronique et le Covid-19. Toutes deux impliquent une fatigue débilitante, un brouillard cérébral et/ou des douleurs musculaires.

— Deman / Shutterstock.com

5 choses que vous pouvez faire pour atténuer votre fatigue

  1. Adopter un rythme sain : Adaptez le retour aux activités normales à votre niveau d’énergie. Choisissez vos priorités et concentrez-vous sur ce que vous pouvez faire plutôt que sur ce que vous ne pouvez pas faire.
  2. Reprendre l’exercice progressivement : Un retour progressif à l’exercice peut favoriser votre rétablissement, mais vous aurez peut-être besoin de soutien pour gérer ou éviter la fatigue par la suite. Certains thérapeutes – ergothérapeutes, physiothérapeutes et physiologistes de l’exercice – sont spécialisés dans ce domaine. Demandez donc à votre médecin généraliste de vous les recommander.
  3. Donner la priorité au sommeil : Plutôt que de vous sentir coupable de dormir autant, rappelez-vous que pendant que vous dormez, votre corps conserve son énergie et guérit. La perturbation des habitudes de sommeil est un symptôme malheureux du Covid. Il est important d’avoir une heure de coucher stricte, tout en vous reposant lorsque vous vous sentez fatigué pendant la journée.
  4. Manger une gamme d’aliments nutritifs : La perte de l’odorat, du goût et de l’appétit due au Covid peut rendre cette tâche délicate. Cependant, essayez de considérer la nourriture comme un moyen de fournir à votre corps de l’énergie et les micronutriments dont il a besoin pour guérir. Veillez à ne pas dépenser une fortune pour des « remèdes » non éprouvés qui semblent souvent bons dans de petites études, mais qui, selon des recherches plus solides, ne font guère de différence.
  5. Surveiller votre fatigue : Tenez un journal pour surveiller votre fatigue et recherchez une amélioration progressive. Vous aurez de bons et de mauvais jours, mais dans l’ensemble, vous devriez suivre une trajectoire lente vers la guérison. Si vous régressez, demandez l’avis d’un professionnel de la santé, comme votre médecin généraliste.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments