Nouveau scandale chez le géant du net Facebook. Le réseau social le plus plébiscité du monde nous montre une nouvelle faille dans son fonctionnement et dans la gestion des données privées de ses utilisateurs. Aujourd’hui, ce serait le numéro de téléphone personnel qui ne serait pas suffisamment protégé, pire encore, il pourrait facilement être divulgué. Explications.

 

Quel est le problème, exactement ?

Vous êtes probablement utilisateur de Facebook, et vous le savez, depuis quelques années, le géant du net cherche à tout prix à sécuriser au maximum votre identification. C’est dans ce sens que le système de double identification a été mis en place il y a relativement peu de temps, afin de lier numéro de téléphone et adresse mail pour plus de sécurité et d’authenticité.

Et il y a quelques jours, un tweet dénonçant des failles dans la gestion de la confidentialité des numéros de téléphone est devenu viral sur la toile. En effet, la double identification nécessite le numéro de téléphone pour entrer un code de validation que vous obtenez par sms. Le problème décrié ici, c’est qu’il n’y a, par la suite, aucun moyen de rendre ce numéro strictement confidentiel.

Ensuite, libre à ceux qui souhaitent rechercher et trouver facilement presque n’importe quel profil à l’aide d’un simple numéro de téléphone. Presque, car Facebook permet désormais de limiter cette recherche par numéro aux amis, aux amis des amis. C’est là le problème : Facebook ne propose aucune option pour rendre votre numéro de téléphone totalement privé.

 

Quelle est la réaction de Facebook ? 

On pourrait presque rire de cette situation, puisque l’on doit communiquer notre numéro pour sécuriser notre compte, mais il n’est ensuite pas du tout en sécurité… Facebook se défend en expliquant avoir supprimé la recherche directe par le biais d’un numéro dans la barre de recherche. C’est une bonne initiative, mais il faut nuancer en expliquant qu’il est toujours possible de partager vos « contacts » pour les retrouver sur le réseau social.

Interrogé par TechCrunch sur le manque de possibilité de désactiver ce paramètre, Facebook joue la carte de la discrétion en expliquant avoir des projets à venir qui résoudraient ce problème. Mais dans le contexte actuel où le plus grand réseau social du monde croule sous les scandales, difficile de rester en retrait. Aujourd’hui, le dilemme est le suivant pour les utilisateurs : choisir entre sécurité et respect de la vie privée.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de