— Ursatii / Shutterstock.com

Cela fait plus de 70 ans que des astronomes tentent de découvrir des signaux venant d’autres civilisations à la recherche d’une intelligence extraterrestre. D’ailleurs, cela fait l’objet de plusieurs projets scientifiques regroupés sous l’acronyme SETI. En effet, plusieurs scientifiques pensent qu’il existe certainement des planètes habitables parmi les 300 millions de mondes qui composent la galaxie de la Voie lactée.

L’origine de METI

Certains croient même qu’il existe des formes de vie intelligentes qui ont conçu leur propre technologie. Pourtant, jusqu’à maintenant ils n’ont découvert aucun signal de cette/ces autre(s) civilisation(s). Ce phénomène a d’ailleurs été appelé « le grand silence ». Si SETI fait référence à Search for Extra-Terrestrial Intelligence, un autre acronyme a vu plus tard le jour. Il s’agit de METI ou messagerie d’intelligence extraterrestre. Justement, les astronautes ont récemment affirmé que deux équipes de scientifiques prévoyaient d’envoyer des messages dans l’espace afin de communiquer avec les intelligences extraterrestres.

C’est en 1972 que la NASA a essayé pour la première fois de communiquer avec les extraterrestres. Elle a lancé le vaisseau spatial Pioneer 10 vers Jupiter avec une plaque montrant le dessin d’un homme et d’une femme ainsi que des symboles montrant l’origine de l’engin. Vers 1977, la NASA décide de lancer un autre engin du nom de Golden Record qui a été attaché au vaisseau spatial Voyager 1.

Selon les scientifiques, ces vaisseaux ainsi que d’autres – Pioneer 11 et Voyager 2 – ont déjà parcouru la plupart des orbites des planètes extérieures. Vers 1974, des astronomes sont parvenus à transmettre le premier message radio pouvant être capté par les oreilles extraterrestres. Ce premier signal a été transmis depuis l’observatoire d’Arecibo à Porto Rico et était une série de 1 et de 0 contenant des informations simples sur l’humanité. Mais aucune réponse n’a été enregistrée.

― Marko Aliaksandr / Shutterstock.com

Comment les deux équipes comptent-elles envoyer les messages dans l’espace ?

Actuellement, deux équipes internationales d’astronomes se sont mobilisées pour envoyer des messages vers l’espace. L’un de ces messages sera envoyé depuis le plus grand radiotélescope du monde, qui se trouve en Chine, en 2023, rapporte Science Alert. Ce télescope fait environ 500 mètres de diamètre et peut transmettre une importante série d’impulsions radio sur une large bande de ciel.

Son message sera intitulé « Le phare dans la galaxie » et comprendra des nombres premiers, la biochimie de la vie comme les formes humaines et enfin l’emplacement de la Terre. Le message sera envoyé vers un groupe de millions d’étoiles près du centre de la galaxie de la Voie lactée, à environ 10.000 à 20.000 années-lumière de la Terre.

Selon les scientifiques, le premier message mettra plus de temps à recevoir une réponse. Cependant, la deuxième équipe pourrait avoir plus de chances car elle va diffuser son message sur une seule étoile. Ce message sera envoyé le 4 octobre 2022 à partir de la station terrestre du satellite Goonhilly en Angleterre. Le message cible l’étoile TRAPPIST-1. D’ailleurs, cette étoile n’a que sept planètes, dont trois semblables à la Terre. L’étoile est située à 39 années-lumière de la Terre. Cependant, si les scientifiques espèrent une réponse plus rapide à ce second message par rapport au premier, ils estiment néanmoins que l’on pourrait attendre 78 ans avant de recevoir la réponse des extraterrestres.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments