Facebook Meta
― rafapress / Shutterstock.com

Facebook est dans une situation des plus critiques : l’entreprise a licencié environ 30 % de sa main-d’oeuvre en seulement six mois. Sommes-nous en train d’assister à l’effondrement de Facebook ? Explications.

Seuls environ 26 000 emplois ont survécu chez Facebook. Toutefois, ils ont beaucoup de mal à survivre entre les licenciements massifs et les réductions de coûts. « Tellement d’employés ont l’impression d’être dans les limbes en ce moment », a déclaré Erin Sumner, qui a été licenciée de Facebook en novembre 2022. « Ils disent que c’est ‘Hunger Games’ qui rencontre ‘Lord of the Flies’, où tout le monde essaie de prouver sa valeur à la direction. »

Face à cette situation, le PDG Mark Zuckerberg qui, comme on vous l’expliquait il y a quelques jours, abandonne progressivement le métavers pour une IA générative, a décidé de faire de l’année 2023 « l’année de l’efficacité de Meta ». Il vise une entreprise caractérisée par des équipes plus légères et des coûts plus larges.

Toutefois, cette efficacité semble créer beaucoup de problèmes dans les opérations de l’entreprise : « Les travailleurs effrayés sont invités à justifier leurs rôles tout en s’efforçant de se donner l’air occupé pour naviguer dans ce qu’un employé anonyme nous a décrit comme un environnement ‘coupe-gorge’. »

Des salons de discussion internes étudiés par le New York Times montrent finalement que les employés sont frustrés au quotidien, que les cuisines de l’entreprise ne sont pas approvisionnées. Ils sont aussi énervés que la plupart des hauts dirigeants ne soient jamais au bureau.

S’abonner
Notifier de
guest

3 Commentaires
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Rouleau
Rouleau
5 mois

Sans facebook la vie serait plus belle

Ahfxx
Ahfxx
5 mois

Je n’ose pas en parler à mes amis mais je trouve assez pathétique de devoir afficher sa vie plutôt que de la vivre humblement . Je n’adhère pas au nombrilisme revendiqué de notre société actuelle . Une sorte de consumérisme de l’intime . Mais chacun son truc et les algorithmes… Lire la suite »