― © Official GDC / Wikimedia Commons

Suite à l’échec de la Wii U, le PDG de Nintendo, Satoru Iwata, avait décidé de diviser son salaire par deux pendant cinq mois.

A sa sortie en 2012, les ventes de la Wii U ont malheureusement été un échec et ont engendré une baisse du chiffre d’affaires de Nintendo. La console n’a pas su s’imposer face à ses concurrents comme la PS4. Le PDG de la société japonaise à l’époque, Satoru Iwata, a alors décidé de diviser son salaire par deux pour une durée de cinq mois. D’autres membres du conseil d’administration avaient également réduit leur salaire de 20 à 30 %.

« Je n’ai pas réussi à tenir mes engagements, ma société est en perte donc je ne mérite pas le salaire que l’on m’a attribué », avait déclaré Satoru Iwata, qui est décédé des suites d’un cancer en 2015 à l’âge de 55 ans.

Une décision honorable que peut-être de nombreux PDG devraient également appliquer… Nintendo a par la suite réussi à surmonter son échec avec notamment la sortie de la Nintendo Switch.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de