― Wachiwit / Shutterstock.com

Le hacker qui avait révélé l’existence de la Nintendo Switch avant sa sortie et qui était en possession d’images pédopornographiques a été condamné à trois ans d’emprisonnement.

En mars 2017, avant la sortie officielle de la Nintendo Switch, la firme nippone a été la cible d’un hacker du nom de Ryan Hernandez. Le jeune Californien âgé de 21 ans était parvenu à infiltrer les serveurs de la société et à voler plusieurs données confidentielles dont l’existence du plus gros projet de Nintendo à l’époque : la Nintendo Switch.

L’homme avait par la suite divulgué ces informations piratés sur les réseaux sociaux et sur des forums allant même jusqu’à partager ses méthodes de hacking avec ses followers. Arrêté par le FBI, Hernandez possédait également une importante collection de contenus pédopornographiques.

Malgré des avertissements du FBI, le hacker avait continué ses méfaits, toujours vers Nintendo. Ryan Hernandez a plaidé coupable et a été condamné à trois ans d’emprisonnement par la justice américaine et devra verser la somme de 215 000 € à Nintendo. Le jeune homme sera ensuite placé en liberté surveillée pendant sept ans.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de