— Santiherllor / Shutterstock.com

Le Japon a récemment exprimé son intention de rejeter les eaux contaminées de la centrale de Fukushima dans les eaux océaniques. Cette décision est très controversée et les locaux – surtout les pêcheurs – s’y sont vivement opposés. Malgré ce dilemme, le Japon semble pourtant vouloir aller au bout de cette idée.

Une décision qui aura un impact important sur les activités de pêche et l’écologie marine

Le Japon est sur le point de décider officiellement de rejeter l’eau traitée de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi dans l’océan, a rapporté l’agence de presse japonaise Kyodo. Malgré le fait que ces eaux soient traitées, elles sont encore chargées de résidus radioactifs. En effet, si la plupart des isotopes radioactifs ont été éliminés à l’aide d’un processus de filtration complexe, les isotopes de tritium ne peuvent pas être traités. Malgré cela, le gouvernement japonais est acculé dans la mesure où les réservoirs du site seront pleins d’ici 2022, et des mesures devront être prises très rapidement.

Il est a rappelé que le problème de stockage d’eau de la centrale de Fukushima a été exacerbé par le tsunami de 2011 qui a provoqué trois effondrements sur le site. Actuellement, 1,23 million de tonnes d’eau contaminée sont stockées dans les citernes du site, et s’en débarrasser faciliterait grandement les travaux de démantèlement de la centrale. Si le Japon a bel et bien l’intention de formaliser cette décision très prochainement, elle est loin d’avoir reçu l’approbation de tous. La décision devrait notamment ébranler les pays voisins comme la Corée du Sud, qui a déjà intensifié les tests de radiation des aliments en provenance du Japon.

De leur côté, les pêcheurs locaux se sont également opposés à cette décision depuis de nombreuses années, parce que son application risque de dévaster davantage l’industrie de la pêche locale. Bien évidemment, les militants écologistes sont également opposés à cette mesure qui pourrait créer une catastrophe écologique de grande ampleur. Des experts des droits de l’homme des Nations unies avaient également exhorté le Japon à ne pas rejeter de l’eau radioactive dans l’océan, dans la crainte qu’elle contamine les eaux des pays voisins, mais le Japon semble avoir ignoré cette demande.

© Pnor Tkk / Shutterstock.com

Une décision qui semble être déjà prise

Quoi qu’il en soit, aucune décision n’a été prise pour l’instant. « Pour éviter tout retard dans le processus de déclassement, nous devons prendre une décision rapidement. D’autre part, la réalité est que nous ne pouvons pas retarder indéfiniment une décision sur l’eau traitée », a expliqué Hiroshi Kajiyama, le ministre japonais de l’Industrie. Si le gouvernement japonais est si pressé d’appliquer la mesure, les analystes pensent que cela a un rapport avec les Jeux olympiques de Tokyo en 2021. Les experts pensent également que c’est un choix stratégique puisque la pandémie de Covid-19 pourrait restreindre les débats sur le sujet, a rapporté Forbes.

Une décision devrait ainsi être prise d’ici la fin du mois, et la balance penche en faveur de l’application de cette mesure. Les scientifiques conseillant le gouvernement japonais ont examiné une gamme d’options pour traiter l’eau. Il a notamment été envisagé que l’eau soit évaporée dans l’atmosphère ou injectée dans des réservoirs souterrains. Mais les résultats des recherches sont clairs : la diluer puis le relâcher dans l’océan a été considéré comme l’approche la plus sûre et la plus rentable.

3
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
1011-artRépondeurRaziel Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Raziel
Invité
Raziel

Quel est le niveau de radioactivité de cette eau ?

1011-art
Invité
1011-art

En lien avec votre article et notre inquiétude à tous, dessinatrice, je suis en train de réaliser une série sur la pollution des océans à partir de photographies de particules de plastiques trouvées sur des plages et des rivières aux quatre coins du monde ! Un dessin renvoie à la… Lire la suite »