L’HUILE DE COLZA

Au début des années 80, l’Espagne annonce une contamination à base d’aniline dans sa production d’huile de colza. Un service pédiatrique effectue le lien de cause à effet entre les symptômes répertoriés (fièvres, douleurs musculaires, vomissements) et la consommation directe de la denrée alimentaire. Les dommages provoqués choquent l’opinion mondiale : 20 000 victimes, dont 5 000 handicapées à vie et 1 200 morts. Fort heureusement, des peines de prison, de quatre à soixante-dix-sept ans, furent prononcées contre dix dirigeants.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de